10 erreurs à éviter sur votre CV

Publié le par Florymawit

10 erreurs à éviter sur votre CV

 

  1. Envoyer le même CV à tout le monde. Un CV se personnalise. Sur l’un d’eux vous mettrez en valeur vos diplômes, sur l’autre votre dernière expérience, sur le troisième encore votre vie associative… Adaptez le titre de votre CV à l’emploi auquel vous postulez et reprenez les termes de l’offre d’emploi : vous prouverez ainsi au recruteur que lui et vous parlez le même langage.

   2. Faire un CV anonyme… sans prévenir. Si l’idée peut sembler saugrenue, certains n’hésitent pas à masquer leur nom ou leur adresse pour ne pas être discriminé. Sauf que sans nom et sans adresse, il n’est pas aisé pour les employeurs de les contacter ! Prévu à la base pour être utilisé depuis 2006 par 50 des plus grandes entreprises françaises, le CV anonyme devait faire l’objet d’un bilan début 2010. D’après l’AFP, ce bilan n’a jamais eu lieu. En Belgique en revanche, le CV anonyme est obligatoire – mais uniquement dans l’administration.

   3. Mettre une photo inappropriée. Photo avec un chapeau ou une casquette, photo supposée humoristique, photo de plein pied façon « Miss PACA 2003 » n’ont pas les faveurs des recruteurs.

   4. Jouer aux devinettes avec les recruteurs. A fortiori si vous postulez par le biais d’un cabinet de recrutement, tout le monde ne sait pas ce que « supply chain », « SEO » ou « business intelligence in chief » signifie. Dans le même esprit, évitez le franglais ou alors, traduisez : face à un recruteur d’un certain âge, un abus de langage technique risque d’être vite rebutant. Bannissez aussi les mots « beaucoup », « un peu », « de nombreux » et remplacez-les par des chiffres (CA réalisé, nombre de personnes encadrées, objectifs réalisés, années d’expérience).

   5. Se tromper de fichier.Envoyer une lettre de motivation où vous indiquez que « travailler dans l’ingénierie serait [votre] rêve » à une entreprise agroalimentaire peut apparaître rustre. De même, on évitera de terminer par « Veuillez agréer, Monsieur » quand on s’adresse à une femme, et vice-versa. « Un candidat m’avait envoyé par courrier son brouillon, raturé et corrigé par un ami qui lui conseillait de s’inventer une formation et d’augmenter son classement au tennis ! Quand il m’a relancé par téléphone, je n’ai pas pu m’empêcher d’étouffer un rire » se souvient un chasseur de tête spécialiste en « high and middle management ».

   6. Ne pas actualiser vos diplômes. Avec le nombre de réformes sur les études universitaires, il vaut mieux traduire notamment pour les plus jeunes recruteurs qui risquent de n’y rien comprendre. Bac B, Bac G, DESS, BTS Action commerciale, ESC Marseille Provence n’existent plus. Il convient d’indiquer : « Bac ES anciennement Bac B », ou « BTS Management des Unités commerciales, équivalent BTS Action commerciale », ou encore « Diplômé d’EuroMed Marseille, ex-ESC Marseille Provence ». Décrivez également le programme en quelques mots si vous avez suivi une formation peu connue et ajoutez le thème de votre mémoire, uniquement si celui-ci a un lien avec le poste visé.

   7. Indiquer des disponibilités restreintes ou des exigences farfelues. « Statut cadre exigé », « 45KE minimum », « postes en télétravail seulement », « sauf le mercredi »… Les seuls qui peuvent se permettre cela – et pour qui c’est même vivement recommandé – sont les étudiants qui recherchent un job d’été à horaires fixes.

   8. Mentionner (trop de) loisirs. La case « loisirs » est vraiment un casse-tête pour les candidats. Si vous indiquez un loisir en lien avec votre activité professionnelle, on risque de vous prendre pour un monomaniaque. (Exemple : « Chargé de référencement, le dimanche pour m’amuser je vais des concours de référencement sur Yahoo Search ») Si mentionner quelques loisirs peut être un plus lors de l’entretien en mettant en avant vos points communs avec le recruteur, ils peuvent aussi vous desservir. « Je me souviens de cette candidate qui avait indiqué ‘’Lecture : romans Harlequins’’. Ca faisait frivole… » raconte le responsable recrutement d’une entreprise du CAC 40.

   9. Zapper la lettre de motivation. Votre CV si beau soit-il ne suffit pas. Un contenu de mail de type « Bonne réception » ou pire, vide, ne donne pas envie d’ouvrir la pièce jointe. Celle-ci ne doit pas être un condensé ou un copier/coller de votre CV, mais apporter des informations sur votre « savoir-être ». N’oubliez pas de respecter le schéma de lettre en trois parties : « Vous », « Moi », « Nous ».

         10. Indiquer toutes vos coordonnées de réseaux sociaux. Montrer que vous avez créé un groupe professionnel peut être un plus, en revanche si vous indiquez vos liens Twitter, FlickR ou Facebook, assurez-vous d’avoir supprimé vos photos personnelles et vos tweets philosophiques sur l’avenir du football français. D’après une étude de Robert Half effectuée en 2008, 94% des recruteurs ne vérifient plus les CV via les méthodes classiques comme le contrôle de références. En revanche, ils sont une majorité à jeter un coup d’œil sur votre profil en ligne. Ce qui pourrait nous amener à une onzième erreur à éviter : mentir sur son CV.

M.S. B.

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article