Aimez-vous la vie que vous menez ?

Publié le par Florymawit



 

Parce que tu as du prix à mes yeux, parce que tu es honoré et que je t'aime, je donne des hommes à ta place. Et des peuples pour ta vie. Esaïe 43.4

J’aime ma vie ! Je suis certes confrontée à des défis et des obstacles quotidiens, mais dans l’ensemble, j’aime profondément l’existence que je mène. Il n’en a pas toujours été ainsi. J’ai vécu une enfance difficile. J’ai été victime d’abus incessants et mon estime de soi n’a cessé de diminuer au fil des années, jusqu’à devenir inexistante. J’avais appris à me haïr, et cette haine que je me portais a fait que je n’arrivais pas à aimer ma vie.

"
En grandissant, je suis devenue un être mécontent. J’étais persuadée que l’herbe était plus verte de l’autre côté de la clôture. J’avais beau tout essayer pour rendre ma vie meilleure, il me semblait que tous mes efforts échouaient. Par conséquent, je n’aimais pas la personne que j’étais et j’essayais continuellement d’être quelqu’un d’autre.

Pendant très longtemps, ma personnalité m’a déplu. Et comme ma personnalité représente mon être même, j’étais incapable de m’aimer. Au lieu de chercher à donner le meilleur de moi-même, je choisissais généralement une personne que j’admirais et tentais de lui ressembler.

Si vous saviez combien j’ai essayé d’être gentille et douce ! Finalement, j’ai dû apprendre à me regarder en face dans le miroir et à dire : "Joyce, je t’aime telle que tu es et je vais t’accepter et m’entendre avec toi. Je ne veux plus être contre toi." Je sais que cela peut paraître amusant, mais il était important pour moi de me regarder dans les yeux et de me dire ces choses à voix haute.

Peu à peu, avec le temps, Dieu a guéri mes blessures, ce qui m’a permis de commencer à m’aimer. Il a guéri mes souvenirs et mes relations. Cela ne s’est pas passé du jour au lendemain et a exigé beaucoup de force et de courage de ma part. Mais il n’y a pas si longtemps de cela, quand je me suis réveillée un matin, ma première pensée a été : "J’aime ma vie !" Vous ne pouvez pas imaginer le miracle que cela a été ! Une telle pensée au réveil représentait un changement radical par rapport à toutes ces années où j’avais été malheureuse à cause de mon péché et de mon aveuglement.

Je me suis immédiatement mise au travail. Je voulais me débarrasser de tous les obstacles que je sentais entre Dieu et moi. Cela a été une décision difficile à prendre, qu’il m’a fallu renouveler pratiquement chaque jour de la semaine. Mais je gardais les yeux fixés sur mon but… une vie meilleure. Peu à peu, je sentais que je lâchais toutes ces choses qui m’avaient retenue si longtemps. Alors que ma souffrance s’apaisait, c’était comme un poids qui tombait de mes épaules. Je devenais la personne que j’avais toujours voulu être. Je vivais la vie que j’avais toujours souhaitée.



Le seul obstacle qui se dresse entre vous et l’existence que vous désirez mener, c’est vous-même. Vous pouvez décider aujourd’hui de rendre votre vie meilleure. Vous pouvez l’aimer si vous êtes disposé à remettre la direction des opérations à Dieu et à suivre ses directives. Il vous montrera le chemin vers une vie qui vous plaira !






Joyce Meyer

Publié dans TEMOIGNAGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article