Ces lieux que vous ne verrez pas dans Google Maps

Publié le par Florymawit

Les images satellites et autres clichés en provenance des Google Cars utilisés par le géant américain n'en finissent pas de numériser notre monde. Toutefois, certaines zones restent inaccessibles. Découvrez une sélection d'endroits interdits sur Maps…

Avez-vous déjà essayé de voir d’un plus près dans Google Maps, Google Earth ou Street View certaines zones difficillement accessibles dans la vie réelle ? Que ce soit pour une maison d’arrêt, une base navale, un haut-lieu politique,... certaines vues restent muettes. Car c’est certain, du terroriste au cambrioleur de bas étage, cette cartographie en ligne gratuite est une mine d’informations.

Voici une liste de 7 lieux que vous ne verrez pas – ou mal – dans ces applications de cartographie.

Google Maps : défense d’entrer

En tout et pour tout, il y a une liste d’une petite cinquantaine de lieux interdits dans Google Maps, Google Earth et Google Street View. En voici une sélection de 7 d’entre eux représentatifs de cette cyber-censure…

1. La Maison Blanche

Si vous tentez de vous approcher d’un peu trop près de l’actuel bureau de Barack Obama, vous constaterez très vite la présence de zones interdites. Faites le test avec Street View, vous tomberez assez vite nez à nez avec pléthore de panneaux d’interdiction d’entrée.

Et si vous décidez de prendre le problème sous un autre angle et d’utiliser la vue aérienne, le toit de la Maison Blanche que vous observerez sera en réalité retouché. Vous n’y verrez donc pas les armes anti-aériennes et tout le dispositif de sécurité qui s’y trouvent. Vous en comprendrez aisément la raison.

censure google maps

2. Base aérienne militaire de Reims

En vous rendant virtuellement à cet endroit, vous constaterez que la résolution de la cette zone militaire est en basse résolution. Cette dégradation de la qualité de l’image est d’ailleurs visible sur la capture d‘écran que vous apercevez ci-contre. Toutefois, cette base majeure de l’Armée de l’Air française a été dissoute le 30 juin dernier. Le tout dernier avion s’est envolé de cet aéroport le mercredi 20 juillet 2011, à 12 h 32. Depuis cette date, cette cyber-censure n’aurait presque plus lieu d‘être.

On imagine qu’un délai de prescription doit être appliqué dans ce genre de cas, mais c’est une histoire qui concerne avant tout Google et le gouvernement français.

3. Le bureau des C3

N’y cherchez pas un rapport avec un quelconque secret industriel concernant la Citroën C3, mais voyez plus en cette censure un intérêt de sécurité internationale. Le bureau des C3 fait en réalité référence à la consultation, au commandement et au contrôle de l’OTAN. Chaque pays membre y a ses représentants et nul doute que les dossiers qui y sont traités sont hautement confidentiels.

Voilà pourquoi le grossier pixel règne en maître dans cette zone si particulière de Google Maps. Les quelques clichés de cet endroit disponibles dans Street View ne montrent pas grand chose et prennent soin de flouter toutes les immatriculations des véhicules de l’enceinte.

4. L’Iran

teheran_iran

Ne vous attendez pas à découvrir virtuellement les coins et recoins de ce pays, Google Maps et Google Earth ne vous seront pas une grande utilité. Pour vous faire une idée, en 2007, un Iranien voyait le message suivant apparaître lorsqu’il souhaitait télécharger Google Earth : “Merci pour votre intérêt, mais le produit que vous essayez de télécharger n’est pas disponible pour votre pays”.

Que vous soyez dans Google Maps ou Earth, vous ne pourrez observer que des clichés en basse résolution. L’affichage au niveau du sol fera apparaître quelques rares bâtiments en 3D. Finalement, seules les photos issues de Panoramio vous donneront un aperçu de ce magnifique pays.

5. Centrale Nucléaire de Seabrook

Située au New Hampshire aux Etats-Unis, ce réacteur nucléaire est le plus puissant de la Nouvelle-Angleterre. Deux réacteurs étaient prévus mais seul l’un d’entre eux a vu le jour. Le fonctionnement de cette centrale est autorisée jusqu’en 2026.

Cette gigantesque zone est complètement floutée, tout comme bien d’autres centrales nucléaires sur notre planète.

6. Le Huis ten Bosch

Le Huis ten Bosch, également appelé “la maison au bois”, est la résidence principale de la reine Béatrix, Reine des Pays-Bas de son état. Pour des raisons de sécurité, l’imagerie de cette demeure ainsi que celle du bois voisin ont été complètement floutés sur Maps et Earth. En mode Street View, la végétation vous empêchera de voir le palais.

affaire boring confidentialite google

7. La maison des Boring

Comme bien d’autres personnes à travers le monde, ce couple d’Américains habitant Franklin Park dans la banlieue de Pittsburgh, a décidé de déposer plainte contre Google pour violation de la vie privée. En effet, les Google Cars sont entrées dans une zone privée et ont finalement publiés sur Street View les photos de la maison de Aaron et Christine Boring.

Après un bruit médiatique bien loin de préserver la confidentialité de cette famille, Google a finalement retiré les clichés polémiques. Vous ne les verrez donc pas sur Maps, même si les photos de leur maison ont finalement été présentées par les médias du monde entier.

Publié dans DIVERS

Commenter cet article