David et Jonathan ou les fréquentations interrompues

Publié le par Florymawit

David et Jonathan ou les fréquentations interrompues



La bible nous apprend que les mois qui ont suivi la victoire de David sur Goliath furent propices à trois faits notoires :

D'abord David remporte toute une série de batailles, il a le vent en poupe ; cela le conforte dans le fait qu'il est dans le plan de Dieu et que celui-ci l'accompagne. Nous-mêmes sommes fiers lorsque nous nous sentons approuvés de Dieu.

Ensuite sa popularité suscite la jalousie de Saül qui se révèle être un ennemi cherchant à l'atteindre, lui nuire et le détruire, mais ses plans destructeurs avorteront. Celui qui est avec nous est plus grand et puissant que celui qui est contre nous.

Et enfin une amitié sans faille naît entre David et Jonathan le prince héritier, amitié que Salomon a décrite en ces termes : « L'ami aime en tous temps et dans le malheur il se révèle un frère ». Jonathan est fort impressionné par le comportement noble et ferme de David et par sa foi bien trempée. Il plaide sa cause auprès de Saül en plusieurs circonstances et l'amitié entre les deux hommes va en se renforçant.

Lors du complot de Saül contre David, c'est Jonathan qui l'avertit du danger et lui promet de le protéger autant qu'il peut. Leur amitié triomphera et Jonathan deviendra instrument de salut pour David.
Notre engagement souvent contesté et notre cheminement de foi, en particulier à l'heure des choix, révèlent la vraie teneur de notre amour pour Dieu.

Quand vient la séparation douloureuse mais consentie, Jonathan choisit de rentrer chez son père et David poursuit son chemin.
Des amitiés, des relations professionnelles ou sentimentales peuvent s'interrompre, nous attrister, et nous laisser dans la perplexité ou le chagrin. Voyons dans ces épreuves la main sage et prévenante de Dieu indiquant, comme à David, le chemin sûr mais étroit pour son enfant.

Pensons à Jésus, abandonné par les siens à cause de son engagement ; Marie sa mère et Jean seront seuls au pied de la croix pour recueillir ses dernières paroles. Notre modèle c'est Jésus, aussi quand le doute, ou la révolte, s'infiltre dans nos pensées, chassons-les par une courte prière :

Seigneur, je suis dans le désarroi, je ne comprends pas tout ce qui m'arrive, mais toi qui connais toutes choses, aide-moi à rester sur le chemin de l'obéissance et de la foi, là où tu as marché avant moi. Amen.

 

Publié dans Exhortations

Commenter cet article