Dieu répond-il aux prières ?

Publié le par Florymawit



Dieu répond-il aux prières ?

 

Ça t'est déjà arrivé de prier ?As-tu été exaucé ? Est-ce que tu as entendu Dieu te parler ? Je croyais cela impossible et pourtant...  

 

Est-ce que ça t'arrive de prier, même si tu ne sais pas réellement si Dieu existe ? Que se passe-t-il alors ? Est-ce que quelqu'un répond ? Est-ce que tu connais quelqu'un qui prie Dieu et qui voit ses prières exaucées, entendues ? Moi, je l'ai vu !

Lorsque j'étais non-croyante, une de mes meilleures amies me parlait toutes les semaines de choses précises dans sa vie pour lesquelles elle priait Dieu pour qu'il l'aide. Et chaque semaine, je voyais que quelque chose d'inhabituel se passait pour elle, en réponse à ses demandes. Je ne pouvais croire que ce soit vrai. Mais comme c'était réel, là, sous mes yeux, au bout d'un certain temps il m'a été difficile de dire que c'était le hasard.

Alors ma question a été : pourquoi Dieu répond-il aux prières de mon amie ? Celle-ci m'a dit que c'était parce qu'elle vivait une relation avec Dieu : elle voulait le suivre et écoutait vraiment ce qu'il disait. En d'autres termes, elle laissait Dieu diriger sa vie et elle l'entendait lui dire ce qu'il fallait faire. Elle disait que Dieu souhaitait qu'elle lui fasse confiance et qu'il lui parlait au travers de la Bible.

Elle m'a cité par exemple ces passages : « Et voici quelle assurance nous avons devant Dieu : si nous demandons quelque chose qui est conforme à sa volonté, il nous écoute. » (1ère épître de Jean ch. 5 verset 14) ; « Car les yeux du Seigneur se tournent vers les justes : il tend l'oreille à leur prière. » (1ère épître de Pierre ch. 3 verset 12). Je n'avais jamais entendu quelque chose comme ça avant !

La prière : une bouteille à la mer  

Ça m'a fait réfléchir. Pourquoi Dieu ne répond-il pas aux prières de tout le monde ? J'ai réalisé alors que c'est souvent parce que, comme moi à l'époque, beaucoup de gens ne vivent pas une relation avec lui. Certaines personnes savent que Dieu existe mais ne l'ont pas vraiment accueilli dans leur vie de tous les jours. D'autres font leur vie sans lui. Comment faire pour s'adresser à quelqu'un et comment pouvoir l'entendre quand, en temps normal, on n'a pas l'habitude de converser avec lui ?

J'ai pris conscience qu'il y avait un vide entre moi et Dieu, un trou ou un mur, en tout cas une séparation que je ne savais pas résorber. J'ai repensé à la façon dont il m'était arrivé de prier. Je commençais par dire : « Voilà, j'ai ce problème, j'ai vraiment besoin de ton aide... ». Une pause, et je continuais par : « Je sais bien que je ne suis pas parfaite, mais... ». Je me rendais compte de mes manquements, avec cette conscience que Dieu s'en rendait aussi compte, forcément. Alors j'ai compris que c'était ces manquements qui faisaient obstacle entre moi et Dieu.

Le prophète Esaïe dit : « Pensez-vous que le Seigneur n'ait pas le bras assez long pour vous sauver ? Ou qu'il ait l'oreille trop dure pour vous entendre ? En réalité ce sont vos torts qui dressent une barrière entre vous et votre Dieu... » (ch. 59 v.1-2). Nos fautes sont comme des nuages de pollution qui nous masqueraient le soleil, Dieu. C'est une image.bien sûr, mais il en est ainsi spirituellement. Personne d'entre nous n'est parfait, alors que Dieu, par nature. , n'a aucun mal en lui. Il est donc normal de ressentir cette séparation d'avec lui. Nos prières sont des bouteilles à la mer. que nous lançons, des fois que quelqu'un entende. Mon amie, elle, adressait une demande à une personne vivante, réelle, dont elle ressentait la présence. C'était un vrai dialogue, un face à face.

Pour commencer à prier : expérimenter une relation personnelle avec Dieu


Jésus a dit ceci : « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l'obtiendrez. » (Évangile de Jean ch.15 verset 7). Dieu veut répondre à nos prières : c'est son désir et sa promesse ! Il ne nous laisse pas loin de lui, mais nous offre le moyen de nous approcher de lui, le moyen pour que nos fautes soient effacées devant lui, pour que nos prières soient entendues : par le pardon qu'il a accompli en Jésus-Christ, nous pouvons nous approcher de lui. C'est le fondement de notre relation avec Dieu. Jésus a dit : « je suis le bon berger […] Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront et personne ne pourra les arracher de ma main» (Jean ch. 10 verset 14 et 27-28).


Est-ce que tu connais Dieu? Ou est-ce qu'il te parait distant, plus un concept qu'une réalité ? La plus grande preuve d'amour.  que Dieu nous a donné est celle-ci : Jésus est mort. pour nous, pour nous permettre d'avoir une relation personnelle avec Dieu : « Il n'y a pas de plus grand amour. que de donner sa vie pour ses amis.» (Evangile de Jean ch.15 v.13). La Bible nous dit aussi : « Lui qui n'a même pas épargné son propre Fils, mais l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnerait-il pas aussi tout avec lui ? » (Epître aux Romains ch.8 v.32). Si Dieu est distant, ou si tu n'es pas sûr(e) de le connaître, tu peux envisager une relation avec lui, en allant voir l'article suivant : comment expérimenter l'amour et le pardon de Dieu.


Est-ce qu'on peut être sûr que Dieu va répondre à toutes nos prières ?

J'ai cité le passage où Jésus dit de « demeurer » en lui. Qu'est-ce que ça veut dire ? Simplement vivre notre vie quotidienne en fonction de lui, en s'appuyant sur lui et en écoutant ce qu'il dit. Ça veut dire s'adresser à lui pour tout, petites ou grandes choses, comme à un ami qui écoute. Mais ça veut dire aussi faire ce qu'il dit, car Dieu ne parle pas pour qu'on fasse la sourde oreille.

Ce n'est pas évident à vivre tous les jours. Souvent nous avons une idée de la réponse que nous voudrions et ce n'est pas facile d'accepter une réponse différente ! Nous décidons d'une certaine façon qu'elle devrait être la volonté de Dieu : c'est-à-dire conforme à la nôtre ! Nous oublions vite que sommes limités en temps et en connaissance. Nous avons une information limitée sur la situation et les implications de toute action future. La connaissance de Dieu, elle, est illimitée. Il est seul à savoir de quelle façon un événement va jouer dans le cours de notre vie. Et il est possible qu'il ait des raisons d'agir d'une façon particulière qu'on ne peut pas comprendre parce que nous sommes limités. Dieu ne va donc pas faire quelque chose juste parce que nous avons décidé que ce doit être sa volonté.

Prier en faisant confiance à Dieu, c'est compter sur son amour. pour nous, quels que soient les événements : « Et pourtant, l'Éternel attend le moment de vous faire grâce et il se lèvera pour vous manifester sa compassion, car l'Éternel est un Dieu juste. Heureux tous ceux qui se confient en lui ! » (livre. du prophète Esaïe ch.30 v.18).

On pourrait écrire des pages et des pages sur les intentions de Dieu pour nous. La Bible entière est une description du type de relation que Dieu voudrait avoir avec nous et la vie qu'il voudrait nous offrir. Il est important d'apprendre à progresser dans ce domaine avec d'autres chrétien(nes) qui expérimentent eux aussi une relation vivante avec Dieu. On s'enrichit mutuellement.

La prière sans réponse...

Parfois, il y a des gens qui tombent malades, qui meurent ou qui ont une quantité de problèmes et pour lesquels pourtant on prie. Mais ces prières sont restées sans réponse. Qu'en penser ?

Dans ces circonstances particulières, il est important de savoir que Dieu peut être là, sans que sa présence soit synonyme de résolution du problème. Examinons par exemple le verset : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous » (1ère épître de Pierre ch.5 verset 7). Que veut-il dire ? Que Dieu s'engage à prendre soin de nous, c'est-à-dire à nous donner ce dont nous avons vraiment besoin : se sentir aimé de Lui, au-dedans de nous.


C'est parfois dans ces situations qu'une personne se rend compte de la différence dans sa vie du fait de la présence de Dieu : « Ne vous mettez en souci pour rien, mais, en toute chose, exposez vos besoins à Dieu. Adressez-lui vos prières et vos requêtes, en lui disant aussi votre reconnaissance. Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu'on peut concevoir, gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus-Christ. » (Épître de Paul aux Philippiens ch. 4 versets 6-7).

Même si les situations ne s'améliorent pas, Dieu donne une paix que l'on ne pourrait pas avoir autrement. Jésus a dit : « Je vous laisse la paix, c'est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C'est pourquoi, ne soyez pas troublés et n'ayez aucune crainte en votre cœur. » (Evangile de Jean ch.14 v. 27)

Beaucoup de chrétiens ont expérimenté cette tranquillité surhumaine, alors même que la maladie était très forte ou même que la mort. allait arriver. C'est dans les moments où la situation devient très difficile que Dieu nous demande de lui faire confiance, de « marcher par la foi », comme dit la Bible. Mais pas par une persuasion aveugle, plutôt une confiance basée sur le caractère même de Dieu.

Une voiture. qui roule sur un pont est totalement dépendante de la capacité de ce pont à la supporter. Les sentiments, les pensées, les discussions du conducteur ne vont rien y changer. Ce qui permet à la voiture. d'arriver sans problème de l'autre côté, c'est l'intégrité du pont en laquelle le conducteur a confiance. De la même façon, Dieu nous demande de faire confiance en son intégrité, son caractère, sa compassion, son amour., sa sagesse envers nous, pour traverser les circonstances de la vie. Alors, nous verrons qu'il est là, pas toujours de la façon qu'on aurait voulu, mais il est là. « Auprès de Dieu se trouvent mon salut et ma gloire ; Mon rocher fortifié, mon refuge sont en Dieu. »  dit le Psaume 62 (v. 8).

Jésus est aussi venu nous révéler que ce que nous considérons comme important dans la vie, se nourrir, se vêtir, se loger... tout cela n'est pas la vraie vie. « Ne vous inquiétez donc pas... toutes ces choses... votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Evangile de Matthieu ch. 6 v. 25 à 34). Que voulait-il dire ? Qu'il faut être fataliste ou inconscient ? Non, simplement que la vraie vie se trouve en Dieu : « la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Evangile de Jean ch. 17 v. 3). Nous sommes de passage sur la terre : une éternité nous attend ; et qu'est-ce 80 ou 100 ans face à l'éternité ? Parfois, nous sommes déçus de ce que Dieu ne réponde pas à nos prières, parce que nous nous attachons à des choses très matérielles, alors qu'il a en vu pour nous des choses bien meilleures...

 

Dieu offre des réponses aux prières de ses enfants. (ceux qui l'ont accepté comme guide de leur vie). Il nous demande de lui amener tous nos soucis, en priant pour son aide, et il nous dit qu'il agira selon sa volonté. Même en pleine difficulté, en lui laissant tous nos problèmes, il nous donne une paix qui défie toute concurrence ! Le fondement de notre espoir et de notre foi doit reposer sur le caractère même de Dieu. Mieux nous le connaissons, plus nous sommes capables de lui faire confiance.

Aujourd'hui, je peux dire que je vis ce que vivait mon amie. Car c'est possible de vivre une relation avec Dieu, de l'entendre, de le voir répondre à nos prières ! Dieu ne nous a pas abandonnés, loin de là. Il souhaite, lui le premier, établir une relation avec chacun(e) d'entre nous.

Marilyn Adamson

Publié dans Enseignements

Commenter cet article