Google Maps : plans, cartes et itinéraires en ligne

Publié le par Florymawit



http://www.google.fr/help/maps/streetview/

Google a annoncé vendredi la reprise en France de son travail de photographie dans le cadre de Street View, son service de navigation virtuelle dans les rues accessible depuis Google Maps et Google Earth. Objectif : améliorer l‘étendue de la couverture de l’application, et y ajouter des sites du patrimoine français. Les voitures de Google, chargée de photographier rues, routes, places et avenues pour Street View, reprennent du service cette semaine, indique la division française du géant de l’Internet. De nouvelles zones et agglomérations vont ainsi être ajoutées à la liste, déjà fournie, des régions couvertes par l’application.

Lancé en France en 2008 avec les centres de quelques grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, etc.), le service Street View s’est étendu il y a un peu moins d’un an à une très grande partie du territoire français. Banlieues, petites villes, région Corse, routes nationales et départementales ont fait leur entrée dans le repertoire. A l’heure actuelle, Street View manque dans quelques villes de l’ouest (La Rochelle, Angoulême) et certaines régions dans le centre et le nord-est. C’est sans doute ces zones blanches que Google va s’accorder à couvrir dans les prochaines semaines. Des sites historiques du patrimoine français vont également être photographiés pour la première fois pour Street View.

Pour rappel, Google Street View est une extension du service de géolocalisation Google Maps. Il permet de naviguer virtuellement au niveau des rues photographiées par les voitures de la firme. L’internaute peut ainsi localiser un commerce, un hôtel, le quartier de son futur appartement, visiter son village ou bien admirer virtuellement le panorama depuis une route de montagne. Ce service, qui existe dans plus de 20 nations à travers le monde dont 12 en Europe, soulève régulièrement la polémique dans les pays où le logiciel est lancé. C’est par exemple le cas actuellement en Allemagne où de nombreux habitants voient d’un mauvais l’oeil ces photos qu’ils considèrent comme une intrusion à leur vie privée. En plus de flouter les visages et les plaques minéralogiques photographiées, Google va offrir la possibilité aux Allemands de flouter leur maison.

En France, Google a suscité un autre tollé au printemps dernier lorsque les voitures utilisées ont collecté des données personnelles de particuliers via des réseaux Wi-Fi non sécurisées. Dans son communiqué daté du 20 août, le moteur de recherche indique avoir réglé cette “erreur” en changeant les équipements de ses voitures. “Nos voitures collecteront uniquement des photos et des images 3D”, ajoute Google.

Street View dans Google Maps
Les extras de Google Maps

Commenter cet article