L’esprit d’initiative est dans les gènes des jeunes protestants

Publié le par Florymawit

L’esprit d’initiative est dans les gènes des jeunes protestants

La théologie protestante, qui insiste sur le sacerdoce des baptisés, a favorisé la créativité.

Issu d’une famille évangélique, Jonathan Boulet choisit d’abandonner son poste d’analyste financier dans une banque d’affaires pour créer en 2005 le label musical « Première partie » puis une maison d’édition qui a publié notamment le témoignage spirituel du chanteur de U2, Bono. 

Chanteur évangélique, Matthieu Marvane, 29 ans, vient lui d’être recruté par le label participatif My Major Company. Il est aussi jeune pasteur à l’initiative de JTM, Jeunes talents en Mission, pour former les jeunes à l’évangélisation par l’art. Dans l’Est de la France, d’autres jeunes évangéliques se sont fédérés en collectif – Majest’art – pour faire connaître leur peinture de rue.

Dans le protestantisme, on voit fleurir régulièrement des initiatives nouvelles portées par l’un ou l’autre : « Cette créativité s’enracine dans notre théologie et dans cette idée forte que l’Église se réforme en permanence »,  souligne Jean-Luc Gadreau, pasteur baptiste, lui-même fondateur de L’ Ebcam, une école destinée à former des chrétiens à l’innovation dans la communication et le multimédia. Autrement dit, il s’agit d’« être toujours prêts à évoluer pour suivre le monde dans lequel nous sommes, et donner un témoignage pertinent. »  

Cette liberté tient aussi à la place des baptisés : « Notre théologie met l’accent sur le fait que nous sommes tous prêtres, sans intermédiaire autre que le Christ. Et cela donne à chacun le pouvoir d’entreprendre. »  

Les protestants, à l’origine de la pop-louange

Ces dernières années, cet esprit a influencé les catholiques, en particulier dans le registre musical. Les groupes de pop-louange qui fleurissent dans les diocèses sont inspirés des super-groupes évangéliques qui triomphent dans le monde anglo-saxon, bien au-delà de leurs Églises. 

 « Dans n’importe quelle église évangélique, un groupe de louange accompagne le culte » , poursuit Jean-Luc Gadreau. Ainsi, le projet Lyon Centre, porté par le groupe Glorious, s’est-il inspiré de la megachurch Hillsong en Australie.

« L’Église se réforme en permanence » C. H. et F.-X. M.

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article