l'homme n'a plus besoin du Créateur ?

Publié le par Florymawit

l'homme n'a plus besoin du Créateur ?

Événements ou Idées 

on a publié de partout des articles et même des caricatures sur la «synthèse d'une cellule vivante».

On lit partout des propos du genre : «une percée scientifique dont la portée est quasiment inestimable.

Une équipe du centre Craig Venter est parvenue à produire une cellule vivante dotée d’un génome synthétique.

Une forme de vie non plus créée par Dieu, mais par la main de l’homme».

Ce sujet avait déjà été abordé par Bibliquest en rapport avec le clonage.

La Bible annonce en Apocalypse 13 (v. 14-15) que l'homme arrivera à faire une image de la bête [ce terme de bête désignant là le chef de l'empire romain = europe] ; cette image parlera même et aura la respiration.

Ceux qui lisent soigneusement la Bible ne sont donc pas étonnés des réalisations d'aujourd'hui.

Alors, dira-t-on, l'homme fait aussi bien que le Créateur ? l'homme n'a plus besoin du Créateur ?

Eh bien, il reste une différence majeure entre les réalisations de l'homme et l'homme lui-même créé par Dieu ; cette différence est que Dieu a soufflé en l'homme une respiration de vie (Genèse 2:7);

"L'image" générée par l'homme en Apoc.13 a une respiration donnée par l'homme, elle n'a pas ce souffle de Dieu = elle n'a pas cette âme qui fait que l'homme peut être en relation avec Dieu et connaitre Dieu... sauf si dans sa folie incrédule il met Dieu entièrement de coté; alors il devient comme une bête et c'est justement le symbole utilisé à plusieurs reprises dans l'Écriture (Daniel 4 et 7 - Apoc. 13 et 17) pour désigner des personnages n'ayant plus aucune relation avec Dieu.

Moralement l'homme qui met Dieu de côté n'est qu'une bête. Mais sa responsabilité demeure entière de s'être ainsi éloigné de son Créateur, et au jour du jugement il sera bien considéré comme un homme, et pas comme une bête.

Les bêtes périssent et il n'en reste rien car elles n'ont jamais eu d'âme. Il en sera de même des réalisation de «vie» opérées par l'homme. Quant à la vie de l'homme, elle aboutit à la mort à cause du péché, avec la perspective terrible de la seconde mort = l'enfer des tourments éternels.

Le croyant, lui, s'il est né de nouveau, a non seulement la vie naturelle, mais en plus la vie éternelle (Jean 3:14-16 et 5:24).

Publié dans MEDITATION

Commenter cet article