Le livre de Ruth

Publié le par Florymawit

Le livre de Ruth est un livre court, qui se trouve dans l'Ancien Testament, entre le livre des Juges et le 1er livre de Samuel. On a rarement l'habitude de le lire, et pourtant ce texte est très riche d'enseignement. C'est un livre vite lu (85 versets), en voici le contexte et le résumé:

Résumé du livre

Vers l'an 1200 avant Jésus-Christ, une famine a lieu en Israël. Une famille décide de s'expatrier dans un pays voisin, le pays de Moab, où la situation économique est meilleure. Cette famille est composée de quatre personnes: le père, la mère et les deux fils. Une fois expatriés en pays de Moab, des malheurs vont frapper cette famille: d'abord le père meurt; puis les fils, qui ont épousé chacun une fille du pays, meurent aussi à leur tour. La mère reste ainsi seule en pays de Moab, avec ses deux belles-filles moabites. Elle décide de retourner en Israël. L'une des belles-filles choisit de rester en Moab, dans sa famille, ce qui paraît humainement logique, mais l'autre, nommée Ruth, s'attache à sa belle-mère, à son peuple et à son Dieu, et décide de la suivre en Israël. Ruth est l'héroïne de ce livre, qui nous raconte son arrivée en Israël et son intégration dans le pays de son défunt mari. Elle y rencontre un homme nommé Boaz (ou Booz) et va l'épouser. Boaz et Ruth auront un fils, Obed, qui sera le grand-père du roi David, et donc, l'ancêtre de Joseph, époux de Marie, mère du Seigneur Jésus.

Une courte méditation

Deux points essentiels sont à noter concernant Ruth:
- elle était prédestinée par Dieu
- elle avait un cœur ouvert à accepter cette prédestination

Il est nécessaire de se replonger dans le contexte historique pour bien comprendre ces deux réalités. Avant son mariage, Ruth était une jeune-fille moabite, étrangère au peuple d'Israël, élevée selon la religion moabite, c'est à dire le polythéisme. Un gouffre séparait les religions polythéistes de la connaissance qu'avaient les israélites du vrai Dieu, l'Eternel. Mais Ruth a fait la connaissance d'un fils d'une famille israélite venue en pays de Moab, puis l'a épousé.

On peut supposer que cette famille israélite n'avait pas un grand attachement envers l'Eternel, pour avoir choisi d'émigrer en un pays aussi païen à la suite de simples raisons économiques. La famine sévissait pour tout le monde en Israël, et pourtant peu sont partis. Ceux qui avaient la foi en Dieu sont restés dans le pays que l'Eternel leur avait donné après la sortie d'Egypte. L'époque de l'exode était encore proche, les promesses de Dieu sur le bon pays où coulait le lait et le miel étaient connues de tous et régulièrement proclamées par les Anciens du peuple. Il fallait s'être bien détaché de la connaissance de Dieu pour quitter ce pays au premier moment difficile qui se présentait. Le mari de Ruth était donc issu d'une famille dont la connaissance de Dieu était affaiblie.

Ruth a certainement entendu parler du Dieu de son mari, mais on peut aisément supposer que ce n'était pas avec une grande force de conviction. D'autre part, après le décès de son beau-père, de son beau-frère et de son mari, tout pouvait l'inciter à croire que, décidément, ce dieu étranger ne protégeait pas bien son peuple. Cependant, le Dieu des israélites, le seul vrai Dieu, créateur du ciel et de la terre, créateur des israélites, mais aussi des moabites comme de tout être vivant, avait pour Ruth un destin extraordinaire. Bien que Ruth ne savait rien de ce destin, Dieu avait déjà placé dans le cœur de Ruth un appel à Le connaître. Ruth savait au fond d'elle-même, que le Dieu des israélites était le vrai Dieu, même si sa belle-famille lui en avait si peu et si maladroitement parlé, et elle savait que les dieux vénérés par son peuple n'étaient que de vaines idoles.

Le moment crucial est arrivé lorsque la belle-mère de Ruth, qui était pour elle le seul lien qui lui restait avec l'Eternel, décida de retourner en Israël. Ruth eut alors à choisir entre sa famille, son peuple, sa culture, sa religion, ses traditions, …, bref tout ce qu'elle avait été, et le vrai Dieu. Jusque là Ruth vivait dans son pays et n'avait pas eu à faire réellement le choix, mais cette fois, une décision liée à un renoncement important s'imposait. Ruth n'a pas hésité un seul instant pour choisir immédiatement le fidélité au Dieu d'Israël et le renoncement à tout ce qu'elle avait pu être auparavant. Il convient de noter qu'elle eut même à s'imposer auprès de sa belle-mère qui l'incitait à faire le choix inverse, ce qui montre d'ailleurs que celle-ci n'avait strictement rien compris à ce qui se passait.

Ruth avait été prédestinée par Dieu, et a répondu oui, sans hésiter, sans même avoir la moindre idée du destin glorieux que l'Eternel lui avait réservé, mais simplement parce qu'elle avait un cœur ouvert, qui savait où était le chemin, la vérité et la vie. Le reste du livre de Ruth nous montre la réalisation du plan de Dieu dans la vie de cette femme.

Pour nous chrétiens, qui sommes tous prédestinés par Dieu à appartenir à son Fils Jésus-Christ, et par là même à connaître un destin glorieux, sachons aussi, le moment venu, dire oui au plan divin pour nous, sans avoir la moindre idée de ce plan, mais simplement parce que notre cœur nous témoigne que c'est le bon choix.

Source : Lueur Luc Bernicot

 

Publié dans ETUDES BIBLIQUES

Commenter cet article