Le parfum de Marie

Publié le par Florymawit



Le parfum de Marie

 

 

Le parfum de Marie

Jean 12, 1 - 8

Elle n'était pas venue pour écouter un sermon, bien que le plus grand des prédicateurs ait été présent. Son but ce jour-là n'était pas de s'asseoir aux pieds de Jésus pour écouter sa Parole (Luc 10, 39).

Elle n'était pas venue pour lui adresser une prière, ni non plus pour chercher une consolation, comme le jour mémorable où lui, le Maître, avait ressuscité son frère Lazare.

Elle n'était pas d'avantage venue avec l'intention de rencontrer d'autres disciples, bien que la communion avec ceux-ci soit toujours une expérience heureuse. Pour le moment, ce n'était pas cette compagnie qu'elle recherchait.

Elle n'était pas venue après une semaine de travail et de fatigue dans le but d'être encouragée par le Maître, tout en sachant par expérience que, mieux que personne, il était capable de la comprendre.

Non, Marie était venue au moment même où tout se mobilisait contre le saint Fils de Dieu et avec l'intuition du complot qui se tramait, pour verser sur ses pieds, en signe d'hommage, le parfum de grand prix qu'elle avait gardé pour lui seul. Elle ne pense ni aux disciples, ni à son frère, ni à sa soeur. Jésus seul remplit son coeur de reconnaissance et d'adoration.

Sur tes pieds saints, à ta louange,
Répandre, ô Sauveur méprisé,
Le parfum pur et sans mélange
D'un vase albâtre brisé

Publié dans MEDITATION

Commenter cet article