LE TEMPS DE LA FOI

Publié le par Florymawit

LE TEMPS DE LA FOI



Au milieu du temps qui passe ne faut il pas s’arrêter quelques instants pour observer la valeur de la vie ?
Pierre écrit : « …Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. » (1Pierre 5 :7). La distraction, ce sont les soucis.
Pierre écrit dans ce même verset :
« Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous. (1 Pierre 5 :7).
Cette lettre va vous aider à libérer d’avantage de temps pour penser à l’essentiel. Si vous êtes sans cesse en train de vous demander comment vous allez y arriver, si vous êtes focalisés sur un problème qui semble insoluble, si vous voyez l’avenir sur tous les tons de gris, il y a quelque chose à faire au niveau de votre foi. Jésus a dit : « Ah, votre foi est encore bien petite » (Matthieu 6 : 30).
Pierre a écrit : « Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, salue ceux qui ont reçu le même privilège que nous : La foi (2 Pierre 1 : 1). La foi est un privilège. Il faut savoir en profiter.
La foi en Dieu est la confiance absolue des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Dieu appelle les choses qui n’existent pas comme si elles existaient. Le croyant est celui (celle) qui espère toujours que quelque chose de bon va lui arriver, car il a accepté les promesses de vie, de santé, de prospérité, de paix et d’amour de la part de celui qu’il sert. Pendant que vous essayez de vous sortir d’un problème qui est déjà résolu dans le cœur de Dieu – Il prend soin de vous – le temps passe, et le temps est une ressource qui ne se renouvelle pas. Croire c’est arrêter le temps.
Croire que Dieu prend soin de vous, c’est arrêter le temps du souci. Dieu a dit, Dieu a promis, c’est donc fait, passons à autre chose ! Mais, me direz vous : j’ai demandé et je n’ai encore rien reçu ?
Quand on a demandé à Dieu dans la foi, on ne se préoccupe plus du temps. On est dans un autre temps, celui de la foi. Dans la vie, il y a beaucoup plus que les soucis qui sont des « distractions » de l’esprit !
Pierre a écrit : La fin de toutes choses est proche. Menez donc une vie équilibrée et ne vous laissez pas distraire, afin d’être disponibles pour prier. (1Pierre 4 : 7)
Le temps qui appartient à la prière est donc récupéré par la foi. Il prend soin de vous.
Le temps de la foi.
Croire se conjugue au présent. Seul le temps présent vous appartient. Votre passé est passé et votre avenir est à venir. Avec le passé, il n’y a pas grand-chose. Vous pouvez avoir regrets et remords, comme vous pouvez entretenir la nostalgie des temps heureux. Pour l’avenir, c’est vous qui le construisez. Il vous sera fait demain selon ce que vous avez été aujourd’hui. Si vous prenez conscience que vous possédez aujourd’hui par la foi, la graine de ce que vous souhaitez pour demain, vous êtes heureux. Comme le cultivateur vous dormirez sur vos deux oreilles en ce qui concerne la moisson à venir. Mais il faut « toucher » cette graine.
Même petite comme un grain de moutarde, elle se voit, se laisse toucher dans le creux de la main. Les graines de vie sont contenues dans la Parole. Le terrain dans lequel elles pourront se développer c’est votre cœur. C’est une chose de savoir que Dieu veut votre bien, c’est une autre chose de l’accepter comme une graine qui va pousser jusqu’à la moisson.
Chers amis, le temps de la foi est : La Parole de Dieu dit : …Dieu le fera en son temps.
Alors, vous disposez d’un temps de paix, d’attachement à Dieu, de détachement des choses à venir. Quand elles viendront, elles seront plus belles que vous les avez imaginées.
Et dans ce temps nouveau, vous pourrez aimer, pardonner et disposer de belles heures pour vivre l’essentiel.
La beauté, la grandeur, la richesse sont autour de vous depuis toujours.
Avez-vous eu le temps de vous en rendre compte ?
Dieu est vivant
Le Christ est agissant
L’Esprit Saint est présent.
Jésus a dit :
« Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas : que mangeons-nous ? Où que boirons-nous ? Avec quoi nous habillerons-nous ? »
Toutes ces choses, les païens s’en préoccupent sans cesse. Mais votre Père qui est dans les cieux sait que vous en avez besoin. Faites donc du règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux votre préoccupation première. Et toutes ces choses vous seront données en plus. Ne vous inquiétez pas pour votre lendemain, le lendemain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine » (Matthieu 6 : 31 – 34)

Dr Floribert Mawit D.Min

Publié dans Exhortations

Commenter cet article