Les attitudes qui détruisent nos relations

Publié le par Florymawit

Les attitudes qui détruisent nos relations

 


 Un esprit de jugement

" Ne condamnez pas les autres, pour ne pas être vous-même condamnés. Car vous serez condamnés vous-mêmes de la manière dont vous aurez condamné, et on vous appliquera la mesure dont vous vous serez servis pour mesurer les autres. Pourquoi vois-tu les grains de sciure dans l'œil de ton frère, alors que tu ne remarques pas la poutre qui est dans le tien ? Comment oses-tu dire à ton frère : " Laisse-moi enlever cette sciure de ton œil, alors qu'il y a une poutre dans le tien. " Hypocrite ! Commence donc par retirer la poutre de ton oeil, alors tu y verras assez clair pour ôter la sciure de l'œil de ton frère. " Matthieu 7. 1-5


Rien ne détruit davantage une relation qu'un esprit de jugement. La plupart d'entre nous savons très bien combien il est facile d'avoir un esprit de jugement. Une attitude de jugement nous empêche de voir les choses clairement selon la perspective de Dieu et de l'autre personne. La " poutre " dans notre œil ne nous permet pas de voir clairement la " paille " dans l'oeil de l'autre personne (Ma 7:3-5).

Une véritable ouverture de notre part implique que nous mettions de côté nos préjugés, nos opinions et nos jugements, et notre manière de voir les choses avec la perspective de l'autre.

L'acceptation de la personne ne doit pas être confondue avec l'approbation de sa conduite. Cependant, tant que l'acceptation ne sera pas clairement communiquée à la personne, il y aura peu d'ouverture, de confiance et de liberté pour confronter son attitude différente (voir l'exemple de Jésus dans Jean 8:1-8).

Une attitude de jugement nous empêche de voir les choses clairement selon la perspective de Dieu et de l'autre personne.

LES DESTRUCTEURS DE RELATIONS

C'est vrai que beaucoup d'entre nous sommes des experts en jugement!
Nous restons le plus souvent à une connaissance superficielle dans nos relations et nous ne prenons pas le temps de bien communiquer et écouter l'autre. Ce qui engendre le jugement quand nous ne comprenons pas sa façon d'agir.
En réalité, bien communiquer est absolument fondamental dans nos relations interpersonnelles, afin de bien nous comprendre.

Dans les dossiers de top famille nous avons déjà donné des pistes pour construire des bonnes relations, et comment résoudre les conflits.
Dans ce dossier, nous nous concentrerons sur les erreurs les plus communes dans les relations interpersonnelles, et en particulier ce qui les détruit.

Nous ferons aussi une évaluation personnelle, demandant à Dieu de nous montrer ce que nous faisons qui peut détruire nos relations, ou tout au moins leur faire du tort.

L'aspect le plus important de nos relations interpersonnelles, c'est la façon dont nous écoutons les autres. La plupart d'entre nous avons plus de difficultés à bien écouter qu'à bien nous exprimer.

Une croyance de base sur ce sujet est la suivante :

Mon amour pour les autres se définit par la manière dont je les écoute

Croyez-vous cela? Le mettez-vous en pratique comme croyance de base?
Le démontrez-vous dans votre façon de bien écouter les autres?
Il est vrai que notre amour pour les autres doit s'exprimer également par d'autres moyens.
1 Jean 3:18 en est un exemple. Mais pouvons-nous vraiment aimer les autres sans les écouter avec amour?

Qualités indispensables pour se garder de détruire nos relations

La Parole de Dieu a beaucoup de choses à dire sur le fait de communiquer avec amour.

Notre façon de communiquer doit découler de ce que nous sommes. Le Saint-Esprit utilise deux versets bibliques pour nous présenter treize qualités personnelles que nous devons posséder, si nous voulons éviter de détruire nos relations.

Colossiens 3:12 déclare :
" Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience."

Jacques 3.17 ajoute :
"La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie."

Les qualités mentionnées dans ces versets sont des critères dynamiques pour mettre en pratique l'amour envers les autres. Il est impossible de vivre selon ces principes et en même temps de détruire nos relations. En mettant en pratique ces caractéristiques, nous sommes des imitateurs de Dieu. Regardons ce que signifie séparément chacun des mots employés.

C'est cette attitude de cœur qui nous permet d'écouter vraiment notre frère et notre sœur.

1. La compassion : pitié, miséricorde.
Littéralement cela signifie, " être ému jusqu'aux entrailles ". Ce terme décrit souvent la réponse de Jésus face à ceux qui sont malades ou éprouvés. Voir Mt 9:36; 14:14; 15:32.

2. La bonté : bienveillance, générosité. Il s'agit de la générosité du coeur inspiré par l'Esprit, qui est en contraste total avec la moquerie ou la méchanceté dont il est question dans Colossiens 3:8.

3. L'humilité : une modeste appréciation de soi-même dans les relations avec les autres, surtout avec les autres Chrétiens. Jésus a utilisé ce terme envers Lui-même dans Matthieu 11:29.

4. La douceur: humilité, courtoisie, considération, bienveillance. Dans le contexte des relations interpersonnelles, c'est être disposé à céder si aucun principe fondamental n'est en jeu, mais seulement une différence d'opinion ou un désir personnel. Cela n'implique pas de la faiblesse, mais plutôt une civilité chrétienne. Ce terme décrit Jésus dans Matthieu 11:29 et 21:5.

5. La patience : c'est la capacité de se maîtriser en face d'une provocation, de ne pas chercher à se venger ou à punir. Elle est l'opposé à la colère et associée à la miséricorde. Elle est utilisée pour décrire Dieu. Voir Romains 2:3,4 et 1 Pierre 3:20.

6. Pur : adjectif de la même racine que "saint", " hagios " en grec. Cela signifie sans tache, non contaminé. Cet attribut trouve sa source dans le Dieu Très-Saint. Voir 1 Timothée 5. 2 et 1 Jean 3.3.

7. Pacifique : qui ne déclenche jamais des querelles, des luttes, des dissensions ou des troubles.

8. Modéré: raisonnable, considéré, accueillant, respectueux des sentiments et des émotions des autres; le même mot grec est traduit par " indulgent ou pacifique " dans 1 Timothée 3.3.

9. Conciliant : disposé à céder, à se conformer, à s'accommoder; c'est le contraire de l'entêtement et de l'obstination. Ouvert au dialogue. C'est le seul endroit du Nouveau Testament où figure ce mot grec.

10. Rempli de miséricorde : la manifestation visible de la compassion; cette qualité suppose que celui qui en est l'objet en a besoin, et que celui qui la manifeste a les ressources nécessaires pour l'exprimer. Ce terme est utilisé pour Dieu le Père et pour Jésus. Voir Ephésiens 2:4 et Hébreux 4:16.

11. Bons fruits : oeuvres ou actions qui sont l'expression visible de la puissance de Dieu agissant en nous.

12. Exempt de duplicité : impartial, sans indécision, ferme, sans aucun favoritisme, sans faire de distinction dans la façon de traiter les autres.

13. Exempt d'hypocrisie : sincère. Il n'y a pas de dissimulation ou de port d'un masque.

Gardez ces qualités présentes à l'esprit. Demandez à Dieu de vous montrer dans quels domaines vous avez besoin de progresser.


Voici une évaluation personnelle :

Examinez la manière dont vous détruisez, ou tout du moins endommagez vos relations avec votre famille, et les autres, et évaluez votre réponse en utilisant le score suivant.

1- Pratiquement jamais ; 2- Occasionnellement ; 3- Quelquefois ; 4- Souvent ; 5- Presque toujours

Famille /Autres
______ ______ 1. J'interromps les autres et/ou je termine souvent leurs phrases.
______ ______ 2. Je bouge, je me déplace et je tripote quelque chose avec mes mains quand les autres me parlent.
______ ______ 3. Si ce que l'autre personne me raconte me fait penser à quelque chose, je le partage aussitôt.
______ ______ 4. Je fais des comparaisons telles que " mon histoire est meilleure que la tienne " ou " mon histoire est pire que la tienne ".
______ ______ 5. Je prête délibérément attention à ceux qui sont autour quand quelqu'un me parle de quelque chose qui est important pour lui.
______ ______ 6. Je m'empresse de donner un conseil dès que je pense avoir la solution aux problèmes des autres.
______ ______ 7. Je discerne les motivations et les pensées des autres, et je n'hésite pas à leur dire pourquoi ils agissent ainsi et ce qu'ils pensent.
______ ______ 8. Si je pense qu'une personne a un problème spirituel, je n'hésite pas à le lui dire.
______ ______ 9. Si je me sens impatient, si je m'ennuie ou si je suis irrité envers la personne qui me parle, je le lui montre.
______ ______ 10. Je raconte aux autres comment j'ai résolu mes problèmes, afin qu'ils sachent comment résoudre les leurs.
______ ______ 11. Si je pense à un texte de l'Écriture pour redresser la personne, je le lui cite.
______ ______ 12. Je pose beaucoup de questions pour satisfaire ma curiosité au sujet du problème.
______ ______ 13. Si ce que dit la personne évoque quelque chose pour lequel je suis intéressé, je change rapidement le sujet de conversation afin de pouvoir parler de ce qui m'intéresse.
______ ______ 14. Je regarde souvent ma montre quand la personne me parle, car il est important de ne pas oublier l'heure.
______ ______ 15. J'aide les personnes à surmonter leurs problèmes en leur disant que ce n'est pas si grave, et que les choses finissent toujours par s'arranger.
______ ______ 16 Lorsque je parle avec quelqu'un d'une autre culture, je laisse de côté tout ce qui pourrait m'aider à établir des rapports appropriés à sa culture.

Renoncez à votre manière d'agir, confessez-la, et le Seigneur vous aidera à réagir avec la compassion, la sagesse et plus de compréhension pour garder l'unité de l'esprit de Christ dans l'amour.


Ephésiens 4.29- 31
" Ne laissez aucune parole blessante franchir vos lèvres, mais seulement des paroles empreintes de bonté. Qu'elles répondent à un besoin et aident les autres à grandir dans la foi. Ainsi elles feront du bien à ceux qui vous entendent.

N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu car, par cet Esprit, Dieu vous a marqués de son sceau comme sa propriété pour le jour de la délivrance finale.

Amertume, irritation, colère, éclats de voix, insultes : faites disparaître tout cela du milieu de vous, ainsi que toute forme de méchanceté. Soyez bons et compréhensifs les uns envers les autres. Pardonnez-vous réciproquement comme Dieu vous a pardonne en Christ.
"



En partenariat avecwww.famillejetaime.com

Publié dans Enseignements

Commenter cet article