Les causes de la depression spirituelle.

Publié le par Florymawit

LES CAUSES DE LA DEPRESSION SPIPRITUELLE

  

 

Examinons les causes ou origines principales de cet état depressif:

-    Le tempérament

-    La santé physique

-    La réaction « post-bénédiction »

-    Satan

-    Le manque de foi

01. Le tempérament

Il existe en effet des tempéraments tout à fait différents, dont certains sont vulnérables.

La conversion ne nous débarrasse-t-il pas de tout cela ? Cette objection importante mérite une réponse.

Le tempérament ne fait pas la moindre différence dans le domaine du salut.

Grâce à Dieu, nous sommes tous sauvés de la même manière : par l’œuvre de son Fils Jésus-Christ. L’arrière plan ou le tempérament ne change rien à notre salut.

Si le tempérament n’influe nullement le salut, il établit en revanche une différence substantielle dans l’expérience chrétienne. Il convient donc, face à un cas de dépression spirituelle, de commencer par tenir compte du tempérament.

Nous soutenons le même combat, partageons le même salut et connaissons les mêmes besoins fondamentaux.

Pourtant, les manifestations de cet état varient d’une personne à l’autre. Les chrétiens restent différents, et les difficultés et épreuves rencontrées au fil du temps dépendant largement du tempérament. Sur le plan psychologie, les êtres humains se divisent de façon très claire en deux catégories : intro et extrovertis.

L’un regarde généralement au-dedans de lui-même, l’autre en revanche porte toujours ses regards vers l’extérieur.

Il importe de savoir à quelle catégorie tel individu appartient et plus encore de comprendre que la dépression affecte l’un que l’autre. Nous devons commencer par nous connaître nous-mêmes.

En général les introvertis témoignent de plus de superficialité. Les introvertis ont sans cesse tendance à s’analyser, à tout disséquer, à retourner en arrière et entretenir de vains regrets. Incapables de modifier le passé, ils passent leur temps à se juger et s’adresser des reproches

Ces caractéristiques se retrouvent dans leur vie spirituelle, et leur principal danger consiste à céder à la morbidité.

Le problème fondamental de ces personnes réside dans leur difficulté à distingué entre un sain examen de conscience et une introspection morbide.

Nous acceptons la valeur de l’un et le danger de l’autre mais, où se situe la différence ?

L’Ecriture appelle le chrétien à s’examiner périodiquement mais, s’il se dissèque l’âme de façon constante, il cède alors à l’introspection. 

Le point de départ indispensable consiste à posséder une bonne connaissance de soi :

·     Savoir en quoi consiste sa faiblesse principale

·     Et sa vulnérabilité particulière.

La bible comporte un grand nombre d’enseignements à cet égard. Elle exhorte à la prudence concernant nos points forts et nos faiblesses.

Prenons le cas de Moïse qui possédait une douceur légendaire. Sa plus grave faute se manifeste précisément dans ce domaine. Il affirma sa propre volonté et se mit en colère.

Il faut veiller à ses points forts et à ses faiblesses. La sagesse réside dans la compréhension de ce principe fondamental.

Si une personne appartient par tempérament à la catégorie des extrovertis, elle doit apprendre à se connaître et se tenir sur ses gardes contre la superficialité. Si au contraire elle appartient aux introvertis elle doit veiller à ne pas céder à la morbidité.   

02. La Santé Physique

La condition physique joue un très grand rôle dans la dépression spirituelle comme dans la dépression tout court.

Certaines personnes donc, en raison de leur constitution, sont prédisposées à la dépression spirituelle.

La dépression spirituelle peut provenir de :

·     La fatigue

·     Le surmenage

·     La maladie sous toutes ses formes

Le domaine spirituel ne peut nullement se dissocier du côté physique car nous sommes corps, âme et esprit.

Tout chrétien même le plus spirituel reste davantage exposé à une attaque de dépression spirituelle en un moment de faiblesse physique qu’en temps normal.

Veillons à ne jamais oublier non plus l’existence de Satan, et ne lui permettons pas d’appeler spirituel ce qui relève avant tout du domaine physique. Le maintien de cette distinction doit, il est vrai s’accompagner d’une garde vigilance : Si nous donnons libre cours à notre condition physique nous devenons coupables sur le plan spirituel.

Néanmoins, en reconnaissant l’influence réelle de la condition physique sur l’état spirituel nous pourrons mieux traiter ce dernier.   

03. La réaction « post bénédiction »

Une cause fréquente de dépression spirituelle réside en une réaction caractéristique survenant après une bénédiction spirituelle

·     Elie, par exemple, subit une réaction profonde suite à son triomphe du Mont Carmel (1Rois 19)

·     Abraham connut la même expérience (Gn.15)

04. Satan

Venons-en maintenant à la seule et unique cause, en un sens de dépression spirituelle.

·      Satan

·     L’adversaire de notre âme

Il peut se servir à la fois du tempérament et de la condition physique. Par son habilité il nous pousse à les laisser nous contrôler et nous gouverner, au lieu de les maîtriser.

Le diable possède de nombreuses ruses destinées à produire la dépression spirituelle. De toute évidence sa stratégie par excellence consiste à nous déprimer et nous faire ressembler en période d’épreuve à l’homme du      Psaumes 42

05. Le Manque de Foi

La cause ultime enfin de toute dépression spirituelle se trouve dans le manque de foi. Sans cela, Satan lui-même ne pourrait rien faire.

Au lieu d’écouter Dieu, l’homme écoute le diable et cède ainsi à ses attaques.

C’est pourquoi le Psalmiste ne cesse de répéter : « Espère en Dieu, car je le louerai encore… ». Il se pousse à se souvenir de Dieu. Pourquoi ? Parce que déprimé, il l’avait oublié. Sa foi en Dieu, en sa puissance et en relation qui les unit, avait alors faibli.

L’incrédulité, pouvons-nous conclure à juste titre, demeure la cause ultime de dépression spirituelle.

 Dr Floribert Mawit D.Min

Publié dans Enseignements

Commenter cet article