Les causes du stress

Publié le par Florymawit


Les causes du stress

 

Tout événement peut être considéré comme un stresseur quand il entraîne, dans la vie de l'individu, soit une menace, soit un changement, soit, et c'est souvent le cas, les deux à la fois, tant il est vrai que tout changement constitue une menace.

Maslow, psychologue américain, a proposé de définir les besoins fondamentaux de l'individu en les rangeant dans une pyramide : à la base les besoins les plus vitaux (besoins physiologiques) et, empilés les uns sur les autres par ordre décroissant d'importance et de priorité, le besoin de sécurité, le sentiment d'appartenance, le besoin d'estime et le besoin de réalisation. Cette classification est certainement sujette à caution, elle peut néanmoins servir de trame pour s'y retrouver dans les différents et nombreux facteurs de stress. En effet, tout événement, qui affecte par menace ou changement l'un de ces besoins fondamentaux, peut être considéré comme un facteur de stress.

Seront donc potentiellement facteurs de stress les événements qui portent atteinte :
  • aux besoins physiologiques : manque de nourriture, de boisson, de sommeil, excès de bruit, variations climatiques (canicule...), pollutions (ondes électromagnétiques...).
  • au besoin de sécurité : c'est tout le domaine du stress post-traumatique qui fait suite à une agression ou à un accident. Sécurité donc physique, mais aussi financière qui, remise en cause, peut exercer une pression importante, sécurité en matière de santé. Stress sportif également, qui peut être non pas subi, mais recherché (saut à l'élastique par exemple, alpinisme engagé de haut niveau).
  • au besoin du sentiment d'amour et d'appartenance à un groupe plus ou moins large (famille, cercle d'amis, groupe professionnel, société). Il est menacé en cas de divorce, de décès du conjoint, ou simplement de disputes conjugales répétées. Ce peut être aussi la situation de ceux qu'on appelle les exclus, tout du moins pour ceux d'entre eux qui sont de véritables victimes de notre société. On sait que bon nombre présente une pathologie psychiatrique importante, qui pouvait exister au départ, expliquant la marginalisation, mais qui a pu apparaître ou se développer au cours de ce processus de marginalisation. Il s'agit alors d'une conséquence au stress de l'exclusion.
  • au besoin d'estime. Il peut être particulièrement menacé au travail. L'échec ou l'erreur, ou seulement la crainte de l'échec, entraîne une perte d'estime de soi, des autres, surtout s'il peut avoir des conséquences graves. Le métier le plus stressant semble, pour cette raison, être celui de contrôleur aérien. Perte d'estime et sentiment de dévalorisation également quand il y a trop de travail, ce qui donne le sentiment d'être incapable de faire face, ou quand il n'y en a pas assez, parce qu'on est mis au placard, ou au chômage. De même quand le travail demandé est nettement en dessous de la qualification de l'employé, ou nettement au-dessus car il atteint alors son niveau d'incompétence.
  • au besoin de réalisation. La blessure touche alors l'individu dans son identité profonde, c'est sa vie qui perd tout son sens.
L'échelle de Holme et Rohe, elle aussi contestable, reprend, en les hiérarchisant selon ce qu'ils estiment une quantité de changements, ces différents événements traumatisants et se livre même à une évaluation du risque des problèmes de santé qui pourraient en découler, en fonction de cette quantité de changements.

Le classement des différents facteurs de stress au travers de la pyramide de Maslow est cependant pris en défaut sur deux points.

Tout d'abord, le stress peut être causé par des événements positifs, généralement considérés comme heureux : mariage, naissance, promotion.

Ensuite, Maslow n'a pas pris en compte le besoin spirituel et moral, et le besoin de la relation avec Dieu. Le péché entraîne une rupture de cette relation avec Dieu et une souffrance plus ou moins consciente de l'être spirituel. Il est donc un facteur de stress majeur, entraînant mal-être et souffrance.

Dr. Samuel Klopfenstein

 

Publié dans ETUDES BIBLIQUES

Commenter cet article