Les parents les plus stricts du monde au Congo.

Publié le par Florymawit

 

 



Dans ce nouvel épisode, direction Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo. C’est un pays grand comme quatre fois la France et c’est aussi l’un des pays les plus pauvres du monde. Pour Solène et Adrien, adolescents habitués à vivre en Europe, le choc va être rude.


Solène a 15 ans. Lycéenne, elle est en pleine crise avec sa mère et est devenue incontrôlable. Elle rend responsable sa mère du divorce de ses parents : « tout a changé, j’ai pris la défense de mon père, je la respecte plus… ». Aujourd’hui, elle passe sa vie avec ses copines et ne fait plus rien chez elle : « je suis inquiète, je ne sais pas ce qui va se passer ».


Adrien a 16 ans. Ses deux dernières années, il a fréquenté pas moins de 6 établissements scolaires. Il parle très mal à sa mère : « s’il n’a pas tout de suite ce qu’il veut, il explose… il me répond avec des grossièretés à n’en plus finir… ».Adrien est un ado égocentrique qui ne s’occupe que de son look et de sa passion : le football. « j’aime avoir le contrôle,… il faut que j’en fasse qu’à ma tête… » et gare à celui qui le contredira. Il est grand temps qu’il grandisse…


Pour essayer de les remettre dans le droit chemin, ils vont être accueilli par Espérance et Robert, parents de 5 enfants de 17 à 8 ans. Ils habitent dans un quartier populaire de Kinshasa mais l’influence de la rue et ses dangers, comme la délinquance et la prostitution, sont une de leur grande préoccupation. Pas question pour les enfants de sortir comme ils veulent… Ils ont donc mis en place des règles strictes et les enfants quittent rarement la maison. Robert et Espérance travaille beaucoup, et, comme le veux la culture congolaise, les enfants ont appris à s’occuper de la bonne marche du foyer. Malheureusement, Solène et Adrien, incontrôlables, vont leur donner du fil à retordre… Pour les plonger dans leur mode de vie, les parents congolais vont envoyer Solène dans un centre pour enfants des rues. Cette association de quartier se charge de les nourrir, de les envoyer à l’école et surtout de les aider à reprendre une vie à peu près normale. Solène qui ne s’est jamais occupée des autres aura beaucoup de mal à s’intégrer… Adrien va intégrer un centre de formation d’exception : l’Ecofoot. Ce centre permet de repérer les futurs joueurs de l’équipe nationale. Et, malgré l’intérêt que porte Adrien au football, il ne fera aucun effort pour échanger et rentrer dans le rang…



Publié dans AFRIQUE

Commenter cet article