Lorsque votre “moitié” ne partage pas votre foi

Publié le par Florymawit


Lorsque votre “moitié” ne partage pas votre foi

Lorsque votre “moitié” ne partage pas votre foi.. “Si une femme a un mari non-croyant...” (1 Corinthiens 7.13) ..
Vivre aux côtés d’un compagnon non-croyant est à la fois un défi et une opportunité. Un défi parce que les croyants et les non-croyants ne voient pas la vie de la même manière. Mais c’est aussi une opportunité parce que Dieu peut se servir de vous pour combler le fossé et gagner votre compagnon à Christ. Mais pour que cela arrive, vous devez prendre deux engagements. Tout d'abord, vous devez vous engager à considérer son salut comme le but le plus important à atteindre et ensuite vous engager à développer votre propre caractère grâce à l’amour que vous lui devez et à travers la vie que vous menez avec lui. Une fois que vous avez fait ces deux promesses, vous êtes prête à l’aider de manière pratique... Souvenez-vous des limitations spirituelles des non-croyants “Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles” (2 Corinthiens 5-17).. Ils ne deviennent une nouvelle créature qu’une fois qu’ils sont “en Christ”, une fois que les “choses anciennes” sont passées. L’ancien domine tant que le nouveau n’est pas arrivé.. “Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit”.. (Jean 3-6). À vrai dire, le non-croyant souffre de “défauts spirituels” que seule la nouvelle naissance peut abolir.. “Car la chair tend à s'ériger en ennemie de Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu : elle en est même incapable. Ceux qui sont sous l'empire de la chair ne peuvent plaire à Dieu”.. (Romains 8.7-8)... S’ils n’aiment pas la Parole de Dieu, la prière et l’Eglise comme vous, c’est parce qu’ils sont contrôlés par leur nature charnelle et encore “incapables” de les apprécier. Alors, soyez réalistes. Souvenezvous de ce que vous étiez avant de rencontrer Christ. Faites preuve de patience et de générosité pendant que Dieu commence à agir dans leur coeur.
. .. Une femme douée de sagesse écoute ce que Dieu lui dit. Certes, lorsque vous connaissez certaines choses à propos de Dieu et de Sa Parole, vous souhaitez étaler votre sagesse. Mais cet art, Dieu veut que vous l’appreniez soigneusement avant de le pratiquer ! Voici deux principes bibliques pour vous aider à amener en douceur votre mari plus près de Dieu... D’abord le principe de la soumission : “Vous de même, femmes, soyez soumises chacune à votre mari, afin que même si quelques-uns n'obéissent pas à la parole, ils soient gagnés sans paroles, par la conduite de leur femme...” (1 Pierre 3-1). Se soumettre aux autres et répondre à leurs demandes est certes difficile pour notre nature fière, surtout si nous savons que nous avons raison, en ce qui concerne notre connaissance des Ecritures. Mais vouloir imposer notre sagesse et notre connaissance est le plus sûr moyen de faire obstacle à tout espoir de voir votre compagnon venir à Christ. L’expression “Vous de même...” renvoie à 1 Pierre 2.21-25 où nous lisons que Jésus accepta l’injustice qui Lui était faite, simplement pour obtenir notre salut. Se soumettre signifie imiter Christ. C’est aussi une excellente manière de laisser le champ libre à Dieu afin qu’Il puisse oeuvrer dans le coeur de votre compagnon... Ensuite le principe du silence. “Afin qu’ils soient gagnés sans paroles”. Pour protéger votre mariage et pour être à même de sauver votre mari, Dieu vous soulage de votre responsabilité de “porte-parole” divin devant les hommes. Même si vous vous sentez sincère au plus haut point, évitez à tout prix de lui “prêcher” l’Evangile, sous toutes ses formes, y compris placer une Bible dans un endroit stratégique, jouer un CD de musique chrétienne alors qu’il entre dans la cuisine... etc. Vous ne réussirez qu’à le faire fuir plus vite. “Mais comment entendra-t-il le message de l’Evangile ?” serez-vous tentée de demander. “Par la conduite de leur femme... un esprit doux et paisible, qui est d'une grande valeur aux yeux de Dieu” (1 Pierre 3.4). Faites confiance à la méthode préconisée par Dieu !.. - 

 - Bob Gass -

Publié dans Enseignements

Commenter cet article