Nous demandons à Dieu

Publié le par Florymawit



Nous demandons à Dieu

Nous demandons à Dieu


Romains 8.26

« Nous ne savons ce qu’il convient de demander dans nos prières. »


       Il arrive souvent que ce soient justement les réponses aux prières que nous adressons à Dieu qui soient la cause de la plupart des difficultés que nous rencontrons dans notre vie chrétienne. Nous prions pour avoir davantage de patience… et notre Père met sur notre route des personnes qui vont éprouver jusqu’au bout notre patience, parce que « la tribulation produit la persévérance »(Romains5.3).


       Nous demandons à Dieu de nous donner un esprit de soumission… et Dieu, pour nous l’apprendre, nous fait encore passer par des épreuves douloureuses, car c’est ainsi que nous apprenons l’obéissance, tout comme Christ qui l’a Lui-même apprise pas Ses souffrances.  (Hébreux 3.7-8).


       Nous prions pour ne pas être égoïstes… et Dieu nous donne des occasions de nous sacrifier afin que nous fassions passer en priorité les besoins des autres croyants.


       Nous demandons à Dieu qu’Il nous donne force et humilité, et un messager de Satan(2 Corinthiens 12.7) vient nous tourmenter jusqu’à ce que, prosternés devant Dieu, nous l’implorions pour qu’Il chasse cet intrus de notre vie.


       Comme les apôtres l’ont fait, nous nous écrions : « Seigneur, augmente notre foi ! »(Luc17.5).C’est lors que notre argent semble prendre des ailes et s’envoler, que l’un de nos enfants tombe gravement malade, qu’un employé par égarement vient à luire à notre entreprise ; ou qu’une autre épreuve se produise exigeant de nous une foi telle que nous n’en avons jamais expérimentée avant.


       Nous prions pour avoir une vie à l’image de celle de Christ qui implique que nous revêtions l’humilité d’un agneau… et c’est alors que l’on nous impose des besognes de subalternes, ou qu’on nous accuse injustement sans même nous donner la possibilité de fournir la moindre explication, et ceci parce qu’il « n’a pas ouvert la bouche, semblable à l’agneau qu’on mène à la boucherie. » (Esaïe 53.7)

(Cowman)

SOURCE:aucommencement

Publié dans Exhortations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article