Repentez vous et croyez à l'évangile !

Publié le par Florymawit




LA REPENTANCE

L’une des plus grandes grâces, l’un des plus beau don que Dieu n’ait fait au pêcheur, à l’humanité déchue est sans conteste la repentance.
Pourtant la repentance est l’un de ces termes religieux désuets et chargés d’une connotation très négative. La repentance est souvent associée à la pénitence, et est assimilée à une technique d’auto expiation pour être pardonné de ses fautes. Terme pas très sympathique, qui fait un peu froid dans le dos ! Et pourtant !

I) Définition :
Dans le N.T. en grec deux termes très proches :

1) Metamelomaï: LSG- se repentir, regretter,

2) Metanoia LSG - repentance 21

a) changement de mentalité, d’intention, d’avis, d’état d ‘esprit

b) tristesse qu’on éprouve de ses péchés, et la douleur d’avoir offensé Dieu, c’est changer d’état d’esprit pour mieux s’amender, de bon coeur avec une aversion extrême pour ses péchés passés

3) Différence entre les deux synonymes : Métamélomaï et Métanoéo
La distinction souvent donnée entre les deux est celle-ci:

Métamélomaï se réfère à un changement émotionnel
Métanoéo à un changement de choix conscient et réfléchi
Métamélomaï fait référence à des détails
Métanoéo à la vie entière
Métamélomaï ne signifie rien d’autre que du regret même accompagné de remords
Métanoéo un retournement de l’objectif moral, ce qui est la repentance
Métanoéo est le plus complet et plus noble terme, exprimant une action morale et ses suites, cela est indiqué par ses dérivés et surtout par la plus grande fréquence d’utilisation, et le fait que ce mot est souvent utilisé à l’impératif.

Exemples :
1) 2 Corinthiens 7:10 « En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance (métanoïa ) à salut dont on ne se repent (grec : ametameletos : traduit regrette dans certaines traductions) jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. »
2) Le cas de Judas
Matthieu 27:3 « Alors Judas, qui l’avait livré (Le Christ), voyant qu’il (Le Christ) était condamné, se repentit (métamelomaï donc regretta, eu des remords), et rapporta les trente pièces d’argent aux principaux sacrificateurs et aux anciens, en disant: J’ai péché, en livrant le sang innocent. Ils répondirent: Que nous importe? Cela te regarde. Judas jeta les pièces d’argent dans le temple, se retira, et alla se pendre. »
- Judas est conscient de son péché (J’ai péché !!) Il tente même de se disculper.
- Judas regrette, à des remords (devant les hommes), mais il ne se repend pas devant Dieu et se suicide : Le regret, les remords conduisent à la mort (Regrets éternels !!)

II) La repentance de l’homme

A) La repentance: La première étape et la base du salut.
Pas de salut sans repentance – métanoïa qui selon la définition de ce terme grec est :

1- la profonde tristesse qu’on éprouve de ses péchés et la douleur d’avoir offensé Dieu, 2-une aversion extrême pour ses péchés passés accompagnée 3- d’un profond désir d’abandon du péché.
Cela conduit à la repentance : Un changement complet de mentalité, d’état d’esprit, changer totalement d’avis pour mieux s’amender de bon coeur
-Si la foi est la condition essentielle du salut Eph. 2.8-10; Ac. 16.31 elle doit être accompagnée d’une véritable et réelle repentance.
- Pas de terme avec une valeur équivalente dans l’Ancien Testament, car la repentance – métanoïa- est la base de la nouvelle alliance par le pardon des péchés !

B) La repentance: Le message initial
L’Evangile commence par un appel pressant à la repentance qu’on ne peut zapper ! Le 1er message de l’Evangile est: "Repentez-vous !"

1) Chez Jean « le Baptiseur » :
Matthieu 3:2 « Il disait: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche…. »
Le baptême de Jean : Le baptême de repentance. Une expérience de mort du moi en vue du pardon des pêchés
Matthieu 3:11 « Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance. »
Marc 1:4 « Jean parut, baptisant dans le désert (dans tout le pays des environs du Jourdain selon Luc3 :3) et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés. »
Actes 19:4 « Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. »

2) De Jésus le Messie :
Luc 5:32 « Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.»
Jésus est venu sauver, non pas des justes (il n’y en a aucun), mais des pécheurs qui, dans l’humiliation, se reconnaissent comme tels.
Matthieu 4:17 « Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » et aussi
Marc 1:15 « Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »

3) Des disciples et des Apôtres:
- Les disciples Marc 6:12 « Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance. »
- Pierre : Actes 2:38 « Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ. »
Actes 3:19 « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés .»
- Paul : Actes 26:20 « A ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance. »

C) La double origine d’une véritable repentance :

1) Une juste appréciation de la sainteté de Dieu : La conviction de péché.
Selon Jean 16.8, seul le Saint Esprit peut produire cette conviction. Le profond regret d’avoir offensé Dieu. Il répand sa tristesse dans le coeur qu’il veut gagner. Et cette tristesse selon Dieu produit une repentance à salut. La conscience sincère est vivement touchée, même chez les païens privés de certaines lumières Romains 2.14-15 car tout homme sait pertinemment qu’il a enfreint la loi morale. L’expérience de David est typique: Hanté par le regret de sa faute, il sait qu’il a par-dessus tout, péché contre Dieu Ps 51.3-6 sans rechercher la moindre excuse à ses agissements !!

2) Une juste appréciation de la grâce et de la bonté de Dieu : Romains 2:4 « Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance? »
Ces deux origines sont complémentaire. L’une ne va pas sans l’autre , sinon il y à risque grave de déséquilibre
- Il n’existe aucune autre source ou raison de se repentir :
Ni les miracles : Luc 16:30 « Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. »
Ni même la puissance de Dieu : Apocalypse 9:20 « Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des oeuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher. Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols. »
Apocalypse 16:11 « Et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres. »

D) Les conséquences d’une véritable repentance dans la vie de l’homme:

1) De la part de l’homme : des fruits et des oeuvres (7)
Luc 3:8 Jean baptiste aux Juifs « Produisez donc des fruits dignes de la repentance»
Actes 26:20 « J’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance. »

1) La conversion à Dieu (Chez les non juifs) : Paul : Actes 26:20 « Chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu,»

2) La foi véritable Marc 1:15 Le Christ disait : « Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (à l’Evangile!)
Actes 20:21 Paul « Annonçait aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ.
La repentance envers Dieu n’a d’effet que si elle est suivie de la foi en Jésus-Christ , La repentance ne peut aucunement effacer le péché mais elle dispose le coeur à l’humiliation et à l’acceptation du pardon, que seul Jésus-Christ nous a acquis sur la croix.

3) La complète soumission à Dieu. C’est le cri de l’homme terrassé qui s’écrie: "Seigneur, que veux-tu que je fasse?". Ac 9.6; 26.20

4) La confession de ses péchés à Dieu. Beaucoup d’hommes savent très bien qu’ils ont mal agi, mais ils ne veulent pas en demander pardon à Dieu (Rappel de l’histoire de Judas). David lui-même, gardant le silence, ne trouvait aucun repos Ps.32 :3.

5) L’abandon du mal et la recherche du bien. La vraie repentance produit un dégoût du péché, une rupture des mauvaises habitudes suivies jusque là. Il y a un complet changement de vie.

6) Un profond désir de réparer, si possible, les conséquences de ses fautes passées.
Luc 19:8 Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple.

7) La joie, la paix, les certitudes du pardon et de la réconciliation avec Dieu
« Je vous donne ma paix », « réjouissez vous dans le Seigneur » Le banquet de Lévi !
Ces attitudes sont des démonstrations évidentes de l’oeuvre de Dieu dans les coeurs.
(Le mémorial de Blaise Pascal est un exemple frappant de ces fruits !!)

2) De la part de Dieu

a) La repentance c’est le chemin du pardon des péchés : Si le regret conduit à la mort, la repentance elle, conduit à la vie.
Actes 2:38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés.

b) La vie nouvelle et éternelle
Matthieu 4:17 « Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. »
Marc 1:15 « Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »
Actes 11:18 « Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie. »

3) Une source de joie sur la terre et dans le ciel
Actes 11:18 « Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie. »
Lc 15:7 « De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de repentance. »

Luc 15:10 « De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. »
E) Conclusion : La repentance de l’homme ayant pour base une prise de conscience guidée et voulue par le Saint Esprit et pour fruit une délivrance basée sur l’oeuvre parfaite et complète de Christ à la Croix. Voilà le profond désir de Dieu pour le salut de l’homme. La repentance est un cadeau, une grâce, une possibilité que nous donne le « Dieu Sauveur qui veut que tous les hommes soient sauvés ».
Luc 24:47 « Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. »
2 Pierre 3:9 « Le Seigneur…use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »
Actes 17:30 ( Paul à l’Agora d’Athènes) "Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir. »

F) La non repentance: manifestation de l’opposition de l’homme devant Dieu.
Jérémie 8:6 « Je suis attentif, et j’écoute (dit le Seigneur Dieu) : Ils ne parlent pas comme ils devraient ; Aucun ne se repent de sa méchanceté , Et ne dit: Qu’ai-je fait? »
Apocalypse 16:11 « Et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres. »
Ceux qui ont délibérément et jusqu’au bout repoussé le Christ et refusé son salut, ne peuvent plus être amenés à la repentance. Hébreux 6:6 « Et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie. »; 10.26-27 Ils connaîtront peut-être le remord tardif, un repentir superficiel et inefficace comme celui d’Esaü devant les conséquences de son attitude profane (12.16-17); ou encore le repentir désespéré de Judas, qui ne le conduisit qu’au suicide. Mt 27.3-5 C’est la tristesse du monde, qui produit la mort #2Co 7.10 tandis que la vraie repentance est le grand remède à toutes nos difficultés, car dans nos vies il n’y a qu’un seul vrai problème: le péché. L’appel que Dieu adresse au monde est toujours: Repens-toi!. Actes 17.30; Il nous donne du temps pour que nous puissions le faire; il nous assure que la repentance détournera le châtiment. Car, dans sa miséricorde, il ne peut « résister » et répond à qui s’écrie humblement: "Sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur!". Lu 18.13

G) La non repentance : Origine du jugement de Dieu envers l’opposition de l’homme.

Matthieu 12:41 (Idem en Lc 11 :32) « Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas; et voici, il y a ici plus que Jonas. »
Matthieu 11:20 « Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties. »
Matthieu 11:21 (Idem en Lc 10 : 13) « Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. »
Luc 13:3 et 5 « Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. »

IV) La repentance la base de la sanctification du chrétien

Sa base : une prise de conscience jour après jour de mon état, de ma nature devant Dieu
Son fruit : Une délivrance basée sur Esaïe 53 :5 «C’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » Christ à la Croix s’est chargé de toutes les maladies de notre âme !!»
La persévérance dans une attitude constante de repentance. Tant que nous serons ici-bas, nous aurons des progrès à faire, des victoires à remporter. 1 Jean 3.2-3 Nous ne sommes pas obligés de pécher, mais la possibilité en est toujours présente, surtout en face de textes tels que Jacq. 4.17 Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.; 1 Jn. 3.16; Mt. 5.48. Un "chrétien" auquel sa conscience ne parle plus, est dans un état terriblement dangereux Ap. 3.17
Jean écrit aux enfants de Dieu: 1Jean 1.8, 10 "Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes... nous le faisons menteur". Paul nous avertit que nous pouvons toujours attrister l’Esprit de Dieu qui est en nous. Ephésiens 4:30 N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption
2 Corinthiens 7:9 et 10 « Je me réjouis à cette heure, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a portés à la repentance; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage. En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance (métanoïa) à salut dont on ne se repent (ametameletos ) jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. »
Que doit donc faire le croyant, convaincu d’une faute dans sa marche journalière? Ne pas se contenter d’un grand acte de repentance lors de sa conversion, mais persévérer chaque jour dans une attitude de repentance, confesser aussitôt tout péché reconnu, et saisir la purification que lui offre le sang de Christ répandu au Calvaire et connaître ainsi la grande joie du pardon journalier. Il connaîtra la "marche dans la lumière" dont parle Jean dans 1Jean 1.6-7 et la puissance du St Esprit le fera progresser chaque jour sur la voie de la sanctification Une telle repentance est un don de Dieu Ac 5.31; 11.18; Ro 2.4 (cf. 2 Tim. 2.25; 2 Pi. 3.9). Sans son aide et sans son Esprit, il est impossible de se repentir.
Job 42:6 « C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. »
2 Timothée 2:25 « Il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité. »

V) La repentance la base du pardon entre chrétiens

La repentance (selon sa valeur biblique) de la part de l’offenseur est la condition nécessaire et suffisante au pardon entre chrétiens.
Luc 17:3 et 4. Si ton frère a péché, reprends-le; et, s’il se repent, pardonne-lui. Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant: Je me repens, tu lui pardonneras. »


source : levangelisation.com

Publié dans Exhortations

Commenter cet article