Sur quelle voie es-tu ? Texte : Judes 11-12

Publié le par jesuslerocherdemonsalut.over-blog.com



Le premier combat que le diable livre au chrétien c'est de lui enlever la vie de Dieu, le Saint Esprit.

L'effet de fréquenter une Église ne fait pas de nous des chrétiens ayant l'Esprit de Dieu.

L'ambition du diable c'est de pouvoir nous amener à être des chrétiens figurants, des chrétiens sans aucun engagement; des chrétiens qui n'adorent plus Dieu, des chrétiens dont la vie de prière est inexistante.

Les trois grandes voies que le diable utilisent pour neutraliser l'Église, le chrétien :
la voie de Caïn, l'égarement de Balaam et la révolte de Corée (Judes 11).

Ce texte de Judes parle de certains esprits qui se trouvent au milieu des chrétiens :

  • Nués sans eau : sécheresse spirituelle.
  • Poussées par le vent : instabilité spirituelle, vie spirituelle vacillante.
  • Arbres d'automnes sans fruits : esprit de Dieu inexistant, aucun caractère de Dieu, aucun fruit de l'esprit.

1. La voie de Caïn :

1 Jean 3. 12 :
La voie de Caïn c'est la voie de la chair, des œuvres mortes et brutes. Ici le chrétien compte plus sur ses capacités naturelles que sur Dieu.

Genèse 4. 3 et 4
La voie de Caïn est un esprit de superficialité, de jalousie, de convoitise, de désespoir, d'abattement, d'instabilité, d'insensibilité, d'aveuglement, d'agitation et même d'insolence, il n' y a qu'à voir comment Caïn répond à Dieu après le meurtre de son frère Abel au verset 9 : "Suis-je le gardien de mon frère?".

Au verset 7, Dieu avait averti Caïn à ne pas persévérer dans sa mauvaise voie, Caïn était capable de dominer son péché!

Nous devons comprendre que la vie chrétienne n'est ni une option, ni un accessoire, c'est une vie entière, un style de vie, un style d'attitude et de comportement. On n'est pas chrétien pour un temps, seulement quand nous sommes à l'Église ou quand nous sommes au milieux des chrétiens!

Le verset 11 montre aussi que la voie de Caïn est un esprit d'errance, de malédiction, d'auto-justification, de vagabondage. C'est un esprit qui amène l'homme à se réjouir de la souffrance d'autrui.

Caïn est incapable de reconnaître son tort, son péché, le meurtre de son frère. Le chrétien doit avoir le réflexe de toujours s'arrêter et s'examiner, de reconnaître ses fautes et d'être toujours prompt à demander pardon à Dieu pour ses péchés.

L'esprit de Caïn nous empêche de jouir des merveilles du salut et de la vie chrétienne.

2. La révolte de Coré

Nombres 16. 3 :
C'est un esprit de rébellion, de contestation, de destruction.

La rébellion est synonyme d'insoumission, de désobéissance. Le chrétien fait les choses contraire à l'Église, contraire à la volonté de Dieu.

Tout esprit qui conteste l'autorité est démoniaque. Dieu exige l'ordre et la hiérarchie.

Dans chaque rébellion, il y a toujours un esprit orchestre qui entraine les autres.


3. L'égarement de Balaam :

C'est un esprit d'idolâtrie. Il se caractérise par la cupidité, la soif des biens matériels.

L'esprit de Balaam pousse l'homme à s'éloigner de Dieu.

Il faut comprendre que l'argent n'est pas supérieur à la foi. Notre bonne communion avec Dieu est la meilleure garantie ou le meilleur contrat d'assurance vie pour notre avenir, de notre futur.

Notre Prière : détruire tous les esprits et activités de l'esprit de Caïn dans l'Église et dans nos vies. Chasser au milieu de nous, toute forme de cupidité et de rébellion au nom de Jésus-Christ.

Dr Floribert Mawit

Publié dans Enseignements

Commenter cet article