Surveillez vos paroles !

Publié le par Florymawit

“Celui qui surveille tout ce qui sort de sa bouche s'évite bien des tourments.” Proverbes 21.23www.saparole.comProverbes 21.23www.saparole.com

Si vous ne voulez pas que les gens se souviennent de quelque chose, n’en parlez pas. Si vous ne voulez pas en entendre parler plus tard, n’allez pas en planter des graines dans leur esprit. Beaucoup de disputes disparaîtraient et le niveau de stress de notre vie diminuerait fortement, si seulement nous avions la sagesse de savoir quand demeurer silencieux. Pour nous aider à déterminer ce que nous devons dire, à quel moment nous devons parler et à qui nous devons nous adresser, essayons de nous laisser guider par ces versets des Écritures : “Les calomnies sont comme des friandises, elles s'insinuent jusqu'au fond de soi-même” (Proverbes 18.8) ; “Une parole réconfortante est comme un arbre de vie, une parole cruelle est démoralisante” (Proverbes 15.4) ; “Celui qui surveille tout ce qui sort de sa bouche s’évite bien des tourments.”

Soyez prudent quand vous confessez vos erreurs. Vous le faites peut-être sincèrement, mais lorsque vous êtes blessé, vulnérable, et que vous avez surtout besoin d'aide, vous risquez de dévoiler des problèmes dont le souvenir restera plus longtemps ancré dans les esprits que vos piètres explications. Vous ne pouvez pas empêcher les autres de vous décocher des flèches empoisonnées, mais au moins ne leur en fournissez pas ! Certes, il y a des moments où confesser publiquement une faute est juste et sage. Jésus a dit que, si quelqu’un a péché contre vous, vous devez suivre trois étapes. D'abord, aller lui parler en privé. Si cette démarche ne donne aucun résultat, demandez à deux ou trois personnes douées de discernement de vous accompagner. Si cela ne donne toujours aucun résultat, adressez-vous aux anciens de l’église (Matthieu 18.15-17). Si vous avez péché, demandez simplement à Dieu de vous pardonner et Il le fera. Puis concentrez-vous sur votre avenir et remettez tout le reste entre Ses mains. S'Il peut vous délivrer, Il peut également défendre votre cause. S'Il choisit de ne faire ni l’un ni l’autre, Il se servira de l’épreuve pour vous faire croître en maturité

  Bob Gass

Publié dans Exhortations

Commenter cet article