Toutes l'armure de Dieu

Publié le par Florymawit

Quand l'amertume ronge
Pour remporter la victoire dans le combat spirituel, il faut des armes puissantes, spirituelles, celles de Dieu : une ceinture, une cuirasse, des chaussures, un casque, un bouclier, une épée. « C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté » (Ephésiens 6.13).
Dans son enseignement, l'apôtre Paul s'inspire de l'armure du soldat romain pour désigner les armes spirituelles avec lesquelles nous devons combattre.
Le soldat romain portait une ceinture, une cuirasse, des chaussures à clous de fer, un casque pour protéger sa tête, et un grand bouclier sur son bras gauche qu'il tenait devant lui. Son arme était l'épée. C'était avec l'épée, et non avec la lance comme pour les autres nations, que les romains ont conquis le monde. Et tout ceci représente les parties de l'armure spirituelle du chrétien.
Avant d'examiner la nature de ces armes, remarquons que l'apôtre écrit « toutes », revêtez-vous de toutes les armes de Dieu. Une seule ne suffit pas : à la vérité il faut ajouter la justice, puis à la justice le zèle de l'Evangile, puis le casque du salut, puis le bouclier de la foi, puis l'épée de la parole de Dieu, et enfin la prière. Ce n'est que lorsque nous aurons revêtu la panoplie complète que Dieu nous offre que nous serons réellement équipés et prêts pour un combat victorieux.
La vérité pour ceinture.
La ceinture tenait l'armure en place et l'épée y était accrochée. Ainsi, la vérité maintient l'armure du chrétien et elle est le soutien de l'épée de l'Esprit.
Dieu nous appelle a être vrai, dans notre cour, dans nos paroles, dans nos actions. Marcher dans la vérité, parler selon la vérité, agir avec vérité et droiture, c'est ceindre nos reins pour être ferme. Marcher dans la vérité est la normalité pour un disciple de Christ.
Jean, l'ancien, écrivait à son ami Gaïus : « J'ai été fort réjoui, lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de la vérité qui est en toi, de la manière dont tu marches dans la vérité. Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité » (3 Jean 3-4).
Par la vérité de notre foi, la droiture de notre cour, la sincérité de nos sentiments, nous confondons celui qui est rusé, menteur et calomniateur, le père du mensonge, le diable.
La vérité est le premier élément de notre résistance au diable. Jésus est la vérité. « Si nous demeurons en lui, nous demeurons dans la vérité, nous connaissons la vérité et la vérité nous affranchit » (Jean 8.32). Elle nous rend libre et nous fait marcher avec assurance. La cuirasse tient en place, l'épée est là où nous pouvons la trouver, à portée de main.
link

Publié dans Enseignements

Commenter cet article