Un élixir miracle contre l'obésité

Publié le par Florymawit

Un élixir miracle contre l'obésité

Des chercheurs américains viennent enfin de découvrir le remède qui fait maigrir. L'eau! Lire la suite l'article

Les études les plus simples peuvent ne pas être les moins inintéressantes. C'est aujourd'hui le cas avec cet étonnant travail présenté il y a quelques jours outre-Atlantique dans le cadre du meeting annuel de la Société américaine de chimie qui se tenait à Boston; un travail dont The Economist vient de se faire l'écho.

Je bois, j'ai moins faim

Cette recherche a été menée sous l'autorité du Pr Brenda Davy (Virginia Tech). Cette spécialiste de diététique est passionnée par tout ce qui a trait au contrôle de l'appétit, à la gestion du poids et à la prévention de l'obésité au moyen de règles simples et peu coûteuses; autant dire des recherches essentielles dans un pays -les Etats-Unis- qui prend progressivement conscience du fléau croissant, médico-social et économique que constitue l'obésité.

Le Pr Davy est bien loin des préoccupations sophistiquées de ses collègues, généralement très bien alimentés par les multinationales de l'industrie pharmaceutiques soucieuses de trouver «la» molécule qui fera maigrir sans danger; molécule miracle qui reste toujours à découvrir après des décennies d'échecs successifs. L'un de ses thèmes favoris de recherche est de vérifier scientifiquement ce qu'il en est de ce serpent de mer qui voudrait que boire (de l'eau) avant les repas est une pratique qui aide à perdre du poids. Elle était sur ce point déjà arrivée à des conclusions intéressantes en s'intéressant à des personnes obèses et au breakfast.

A Boston, elle a actualisé les derniers résultats qu'elle a pu obtenir sur le long terme après un travail publié au début de cette année. Son étude a porté sur 48 adultes «inactifs», âgés de 55 à 75 ans. Tous souffraient de surpoids et étaient volontaires pour suivre un régime hypocalorique assez drastique: 1.200 calories quotidiennes pour les femmes; 1.500 pour les hommes. Les personnes consommaient auparavant respectivement 1.800 et 2.200 calories. Deux ... Lire la suite sur Slate.fr

Commenter cet article