Un pas dans le monde conduit au joug mal assorti

Publié le par Florymawit

Un pas dans le monde conduit au joug mal assorti

Effets du mariage

Abram habite maintenant en Canaan, mais Lot dresse bientôt ses tentes jusqu’à Sodome.


De prime abord il ne devait pas être dans ses projets de s’y établir.

Mais n’en est-il pas souvent ainsi avec des enfants de Dieu ? Ils n’avaient pas l’intention de se mettre sous un joug mal assorti avec des incrédules ; ils font quelques pas dans le

monde et s’y retrouvent insidieusement liés.

Leur désir de se séparer de ce qu’ils savent être contraire à la volonté de Dieu s’émousse et leur force spirituelle ne cesse de décroître.

Il est possible que la décision de Lot, si lourde de conséquences, résulte de l’influence de sa femme.

Plus tard, malgré l’injonction des anges, elle regardera en arrière, vers la ville maudite, et deviendra une statue de sel (Gen. 19:26). Il est clair qu’elle y avait laissé son coeur.

Elle n’a pas cru que Dieu allait détruire la ville. Son incrédulité entraîne sa désobéissance, elle était presque sauvée, elle tombe sous le jugement de Dieu.

Le mariage est certainement pour la vie présente le choix le plus important que puisse avoir à faire un enfant de Dieu.

Si cette union est «dans le Seigneur», si elle est le fruit d’une marche dans l’obéissance et la dépendance de Dieu, il en résultera une riche bénédiction pour les époux. Sinon il s’ensuivra un appauvrissement spirituel et bien des misères.

L’apôtre nous avertit : «Celui qui est marié a le coeur occupé des choses du monde, comment il plaira à sa femme» (1 Cor. 7:33).

 Un mari chrétien peut fort bien être incité en secret par la femme de son coeur à servir d’autres dieux, à commencer par les  Deu. 13:6) ou, tout au contraire, à rechercher avec foi un héritage selon Dieu (Juges 1:14, 15)

Anonyme

Publié dans Mariage

Commenter cet article