Vignerons assassins, bâtisseurs aveugles :

Publié le par Florymawit

Vignerons assassins, bâtisseurs aveugles :

(Romains XI, 25 à 32) ..

Là où le viticulteur d’Esaïe désespérait de sa vigne qui ne donnait qu’un fruit infect, celui de Jésus maintient sa confiance dans des vignerons dont il ne récolte que révolte et meurtre.

Une confiance au-delà de toute raison, une confiance que notre intelligence humaine qualifierait de stupidité « Si tu me trompes une fois, honte sur toi. Si tu me trompes deux fois, honte sur moi » dit l’adage. Et 20 fois ? Et 100 fois ? …

Et le propriétaire envoie son fils, c'est-à-dire qu’il vient lui-même.

Il est en effet inutile de préciser que cette parabole renvoie à la venue de Jésus et à sa mort toute proche…

Si les chrétiens ont, hélas, essayé d’appliquer la logique humaine, s’ils ont à plusieurs reprises prétendu venger Dieu, l’Histoire nous montre que Dieu a choisi une autre voie, qu’il ne s’est pas détourné d’Israël. Si notre pratique humaine nous a fait plonger dans la spirale de la violence et de la mort, Dieu a emprunté une autre voie, annoncée par Paul : « Tout Israël sera sauvé » (Romains XI, 26).. Frères et sœurs, l’Ecriture n’est pas là pour nous conforter contre les autres, bien au contraire, c’est chacun de nous qu’elle met à nu, c’est notre propre refus de Dieu qu’elle dévoile.. Si l’Ecriture nous conduit à désespérer de nous-même qui sommes faibles, c’est pour nous conduire à espérer en Dieu qui est fort et infiniment patient..

Publié dans Exhortations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article