Au sujet du pardon

Publié le par Florymawit

Au sujet du pardon


 
Soyez bons, compatissants, vous pardonnant les uns aux autres, comme Dieu aussi, en Christ, vous a pardonné.
Éphésiens 4. 32

 

«Le pardon est la clef qui déverrouille la porte de la rancune et les menottes de la haine. C'est une puissance qui brise les chaînes de l'amertume», a écrit Corrie ten Boom, survivante des camps de concentration. Elle a pu aussi prier en disant: «Je te remercie, Père, parce que ton amour est plus fort que ma haine et mon amertume».

Il est essentiel de pardonner sans tarder, sinon l'emprise du ressentiment et de l'amertume deviendra de plus en plus forte. Voulons-nous vivre dans l'esclavage de l'amertume ou bien dans la liberté du pardon?

Ce n'est pas en tentant d'étouffer notre douleur, ni en nous y accrochant, que nous obtiendrons la guérison. Il faut laisser le Seigneur Jésus retirer l'amertume de nos vies. Sinon, celle-ci envahit notre cœur et il n'y reste plus de place pour l'amour.

 

 

----------------

 

 

Par la foi, pardonnons même si nous n'en avons pas envie. Le pardon n'est pas une option, c'est un commandement du Seigneur Jésus à ses disciples et une conséquence du fait que Dieu nous a pardonnés. Laissons-nous pénétrer par l'immensité de la grâce de Dieu qui nous a pardonné beaucoup plus (Matthieu 18. 22, 23).

Pour pardonner, il n'est pas nécessaire d'attendre que l'offenseur reconnaisse ses torts. Nous pouvons toujours, avec le secours du Seigneur Jésus, décider de pardonner et de prier pour cette personne. Notre attitude doit montrer que nous n'avons plus de ressentiment à son égard, même si tout n'est pas parfait. C'est le chemin de l'amour et de la liberté.

 

 

----------

 

 

La bonne semence

Publié dans Exhortations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article