Le Katanga plongé dans le noir

Publié le par Florymawit

Le Katanga plongé dans le noir : Moïse Katumbi demande 10 millions USD aux opérateurs miniers pour l’achat d’un nouveau compensateur de la Snel

 

Le gouverneur du Katanga a indiqué qu’un autre compensateur serait déjà trouvé en Chine. Il ne reste plus qu’à passer la commande pour qu’il vienne au Katanga.

La panne du compensateur synchrone à la station de Zilo, à Kolwezi et du disjoncteur à Inga a plongé, depuis dimanche 22 avril, les villes de Lubumbashi, Likasi, Kolwezi, Kasumbalesa et les cités environnantes dans le noir. Le directeur de la Snel/Katanga, Fridolin Nkumbu, demande aux abonnés de prendre leur mal en patience en attendant le rétablissement de la situation dans les jours à venir.

«Avec l’indisponibilité de cet équipement, nous ne pouvons plus monter en charge sur la transmission entre Inga et Kolwezi. La solution serait d’acquérir une nouvelle machine à partir de la direction générale. Sur place, nous sommes en train de voir avec les réparateurs si on peut recomposer une machine pour intervenir rapidement avant six mois», a expliqué ce cadre de la Snel/Katanga.

Fridolin Nkumbu attribue cette panne à la vétusté du matériel. Une pièce s’est cassée provoquant le sectionnement des roulements du compensateur synchrone.
Cette panne fait que la Snel/Katanga ne puisse pas recevoir les 175 mégawatts attendus de la centrale d’Inga pour alimenter ces villes du Katanga.

«Nous ne recevons que 70 Mégawatts et cela accentué le déficit énergétique sur le réseau électrique du Katanga », a-t-il conclu.

Le gouverneur du Katanga, Moise Katumbi, a sollicité, jeudi 26 avril, un apport financier de dix millions de dollars américains aux operateurs miniers du Katanga pour permettre à la société nationale d’électricité (SNEL) d’acheter un nouveau compensateur.

Il a fait cette demande au cours d’une réunion qu’il a eue avec une délégation des opérateurs miniers de cette province.

Radio Okapi

Commenter cet article