Des navigateurs web qui se simplifient

Publié le par Florymawit

Vous êtes sur le point d'adopter un nouveau navigateur internet ? Faites le tour du propriétaire de Internet Explorer, Mozilla Firefox et Google Chrome avant de vous lancer.

Le paysage des navigateurs internet a bien changé ces dernières années. L’hégémonie mondiale de Internet Explorer semble bien fragile, Google Chrome a contraint la concurrence à améliorer les performances et à opter pour une interface simplifiée, et de nouveaux types de fureteurs vont voir le jour.

firefox-chrome-internet-explorer

Retour sur les principaux acteurs de ce marché, et sur les avantages, inconvénients et perspectives de Internet Explorer, Firefox et Chrome.

Des navigateurs web qui se simplifient

Ils paraît bien loin le temps où le navigateur affichait fièrement ses gros boutons favoris et autres flèches de navigation. L‘époque est désormais au minimalisme et au gain de place pour la navigation.

C’est l’arrivée de Google Chrome, le navigateur qui est devenu en l’espace de 3 ans le deuxième navigateur mondial derrière Internet Explorer et devant Firefox, qui a initié ce mouvement. Le fureteur de Google s’est même payé le luxe de la pôle position sur ce marché il y a quelques jours.

Et cette quête de simplification devrait se poursuivre avec l’arrivée de nouvelles versions de navigateurs. Celles-ci prendront leurs quartiers dans la nouvelle interface Metro de Windows 8 et miseront sur la sécurité et l’autonomie. Vous l’avez compris, les plugins de type Flash ne seront pas les bienvenus. C’est du moins ce qu’a annoncé Microsoft pour sa version Metro de Internet Explorer.

Internet Explorer

internet explorer

En attendant cette nouvelle version Metro de Internet Explorer, intéressons-nous à la version actuelle de ce navigateur. Si celui-ci est le plus utilisé dans le monde, il le doit bien entendu à ses fonctionnalités, mais aussi parce qu’il a longtemps été le navigateur par défaut de Windows. L’OS de la firme de Redmond étant installé sur plus de 9 ordinateurs sur 10 dans le monde, la logique nous aide à mieux comprendre cette popularité.

Si Internet Explorer a véritablement traîné les pieds du point de vue de l’innovation ces dernières années, il serait injuste de ne pas reconnaître les qualités de sa dernière version majeure.

  • Interface épurée
  • Top sites en page d’accueil
  • barre d’adresses faisant office de moteur de recherche,
  • beaucoup plus rapide que ses aînés
  • belle intégration du navigateur dans Windows 7 avec la possibilité d‘épingler vos sites sur la barre des tâches du système d’exploitation
  • navigation privée
  • nouveau gestionnaire de téléchargement

Bref, cet IE9 ne manque pas d’arguments.

On regrettera simplement l’absence d’une véritable boutique en ligne d’applications dont ses concurrents disposent. Et Microsoft n’est visiblement pas sur le point d’en proposer puisque les applis seront sur le futur Windows Store. A défaut de proposer des applis dignes de ce nom, Internet Explorer en sera une parmi tant d’autres lorsque Windows 8 pointera le bout de son nez.

Firefox

firefox

Face à la montée en puissance de Google Chrome et parce que le navigateur de Google lui a récemment ravi la deuxième place mondiale, Firefox se devait de réagir rapidement.

C’est ainsi que le fureteur de la Fondation Mozilla a commencé par revoir son calendrier de mises à jour avec des mises à niveau beaucoup plus fréquentes, même si elles ne sont pas des plus visibles pour les utilisateurs. Toutes les 6 semaines, on a donc droit à une nouvelle mouture de Firefox.

Voilà maintenant une petite dizaine de jours que la version finale de Firefox 11 est téléchargeable, et ses dernières nouveautés en font un navigateur tout à fait performant.

  • rapidité
  • sécurité
  • écosystème d’extensions impressionnant
  • système de synchronisation beaucoup plus complet

Depuis Firefox 11, les extensions peuvent être synchronisées d’un Firefox à un autre utilisant le même compte utilisateur. Sync, l’outil natif de synchronisation de Firefox, supporte maintenant les modules complémentaires, les marque-pages, les mots de passe, les préférences, l’historique et les onglets.

Précisons que la Fondation Mozilla travaille sur une nouvelle interface, ainsi qu’une nouvelle page d’accueil avec des fonctionnalités sociales (messagerie instantanée et sites récemment partagés).

On regrettera toutefois que Firefox ne supprime pas ce champ de recherche à droite pour gagner un peu de place dans son interface. D’autant que la barre d’adresses remplit à cette heure la même fonction de recherche sur moteurs.

Google Chrome

chrome

Voilà donc le responsable des grands changements intervenus sur le marché du navigateur ces dernières années. Apparu il y a un peu plus de 3 ans, Google a d’entrée de jeu proposé un navigateur rapide et avec une interface très allégée. De quoi véritablement trancher avec les acteurs en place à l‘époque.

  • Rapidité
  • simplicité d’utilisation
  • interface aérée laissant la place pour la navigation
  • écosystèmes d’extensions et d’applications très garni
  • synchronisation complète des éléments pour retrouver exactement le même environnement sur un autre ordinateur

Pas de doute, ce navigateur est un très sérieux concurrent et bien souvent à l’origine d’innovations sur ce marché. Le fureteur sera d’autant plus intéressant pour les détenteurs de comptes Google qui bénéficieront de synergies intéressantes avec les services en ligne de la marque américaine.

Seul bémol pour les inconditionnels de la confidentialité en ligne qui reprocheront à cet outil d’user un peu trop d’informations personnelles de ses utilisateurs pour afficher des publicités ciblées. La surprenante annonce de Google sur l’intégration prochaine de la fonction Do Not Track dans Chrome devrait peut-être les rassurer.

Conclusion

Internautes lambdas, vous avez ici à faire à 3 navigateurs qui se valent à peu près en termes de performances, même si nous regrettons l’absence d’un véritable écosystème d’extensions pour Internet Explorer.

Amateurs de fonctionnalités additives (extensions), votre préférence ira logiquement vers Firefox ou Chrome. C’est peut-être votre souci pour la confidentialité des données qui fera la différence entre ces 2 fureteurs. La Fondation Mozilla paraît effectivement très à cheval sur ce point, sa récente initiative avec l’extension Collusion en témoigne. On apprécie toutefois Google Chrome pour son innovation permanente et son avance sur la concurrence.

Commenter cet article